Haute-Silésie 1920-1922

Laboratoire des "leçons oubliées" de l'armée française et perceptions nationales

Épuisé chez l’éditeur

26,54 €

En savoir plus

   Trop souvent oubliée dans l'historiographie générale, cette première opération moderne d'interposition entre des factions en lutte, riche d'enseignements, mérite d'être redécouverte à l'aune des engagements actuels des principales armées occidentales.

Au sommaire :

PROLEGOMENES

  • - La Haute-Silésie prussienne, entre Polonais et Allemands
  • - Les travaux préparatoires
  • - Les exigences et les ambiguïtés du traité de Versailles
  • - Le principe de l'occupation pacifique du temps de paix

LA MISE EN PLACE DE LA COMMISSION INTERNATIONALE ET LES CONTRAINTES MILITAIRES

  • - Hostilité à Berlin, inquiétudes à Varsovie
  • - Arrivée des Alliés et premières mesures
  • - Rôle théorique et place réelle des militaires
  • - Entre méfiance des germanophones et illusions de la population polonaise

LE DEUXIEME SOULEVEMENT POLONAIS ET LA MARCHE VERS LES OPERATIONS ELECTORALES

  • - Insécurité et menaces d'attentat
  • - Un souci permanent : le renseignement
  • - Une préoccupation quotidienne : ravitaillement et aide aux populations
  • - Responsabilités administratives et judiciaires

LES CONSEQUENCES DU VOTE ET DE LA TROISIEME INSURRECTION POLONAISE

  • - Résultats officiels et rumeurs
  • - Milices polonaises et Selbstschutz allemand
  • - Opérations militaires de grande ampleur et ballet diplomatique
  • - Une réponse interallié pour éviter une guerre européenne ?

L'auteur : Rémy Porte
Le lieutenant-colonel Rémy Porte, spécialiste de l’histoire de la Première Guerre mondiale, a notamment dirigé avec François Cochet le Dictionnaire de la Grande Guerre, dans la collection Bouquins (2008), et a publié dernièrement Chronologie commentée de la Grande Guerre, juin 1914-Juin 1919, chez Perrin (2011).

4ème de couverture

   Aux premiers jours de février 1920, en application du traité de Versailles, une division française renforcée est déployée en Haute Silésie pour préparer un plébiscite qui doit permettre à la population de cette région de choisir entre le maintien au sein de l'Allemagne vaincue et le rattachement à la Pologne renaissante.

   Des contingents italiens et britanniques doivent participer à cette mission internationale, placée sous l'autorité d'une Commission interalliée de gouvernement et de plébiscite dont le président est le général français Le Rond. Dans le contexte trouble de l'est européen durant l'immédiat après Première Guerre mondiale, les fonctionnaires civils et les soldats alliés doivent à la fois assurer la sécurité et l'ordre public, rechercher les milices et les caches d'armes, se préserver des attentats, tout en garantissant la sincérité des opérations électorales et en apportant aide et assistance aux populations locales en détresse. Confrontée aux combats de grande ampleur qui opposent quelques 100 000 insurgés polonais et irréguliers allemands en mai-juin 1921, la force internationale, numériquement surclassée, parvient pourtant à imposer une zone démilitarisée progressivement étendue à l'ensemble de la province avant sa partition, malgré la crise diplomatique majeure qui oppose Paris, Londres et Rome.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France Histoire militaire Histoire du monde XX° - XXI° siècle
ÉditeurRiveneuve
Parution2010
Nombre de pages ou Durée440
Hauteur24
Largeur16

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Haute-Silésie 1920-1922

Rémy Porte
Haute-Silésie 1920-1922
Laboratoire des "leçons oubliées" de l'armée française et perceptions nationales