Nouveau Alexandre Jevakhoff - Les Russes blancs

Les Russes blancs

15 mars 1917, Nicolas II abdique : le tsarisme s'effondre. Près d'un million et demi de monarchistes, de socialistes révolutionnaires, d'aristocrates, d'officiers et de jeunes lycéens, se retrouvent exilés dans une « Russie hors frontières ».

Plus de détails

En stock (1)

12,23 €

En savoir plus

   LE FIGARO : Ce livre révèle un foisonnement de personnalités et d'organisation politiques qui, entre nostalgie et espoir d'avenir, subirent l'érosion du temps et les déconvenues de ceux qui firent trop confiance à des alliés peu scrupuleux.

  •    Edition actualisée

L'auteur : Alexandre Jevakhoff
Alexandre Jevakhoff est un historien et haut fonctionnaire français. Inspecteur général des finances, il a été un collaborateur de Michèle Alliot-Marie. Ancien élève d'HEC, de Sciences-po, de l'ENA, il est président du Cercle de la marine impériale russe et membre de l'Union de la noblesse russe. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, notamment Les Russes blancs paru en 2007 aux éditions Tallandier.

4ème de couverture

    Trois temps, autant d'interrogations, rythment leur épopée.

   Faut-il partir ? Pendant que certains combattent dans les armées blanches, d'autres quittent la fournaise pour, croient-ils, mieux revenir. Mais comment revenir ? La dernière armée blanche est vaincue fin 1920. Dispersés, les Russes blancs rêvent d'en découdre avec les « Rouges » et comptent sur l'Europe pour les aider. Finalement, avec la reconnaissance de l'URSS, en 1924, par la plupart des capitales occidentales, les Russes blancs, « étrangers sur la terre », s'enfoncent dans l'ombre de l'histoire.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire du monde XX° - XXI° siècle
ÉditeurTALLANDIER TEXTO
ReliureBroché
ParutionJuillet 2021
Nombre de pages600
Hauteur18
Largeur12
Épaisseur2.8
Poids0.365 kg

Produits associés

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Les Russes blancs

Alexandre Jevakhoff
Les Russes blancs

15 mars 1917, Nicolas II abdique : le tsarisme s'effondre. Près d'un million et demi de monarchistes, de socialistes révolutionnaires, d'aristocrates, d'officiers et de jeunes lycéens, se retrouvent exilés dans une « Russie hors frontières ».