Le progressisme chrétien

Phénomène à l'oeuvre dans l'Eglise aujourd'hui, mode surtout epuis le concile Vatican II.

Plus de détails

En stock (1)

23,70 €

En savoir plus

Au sommaire :

  • Phénoménologie du progressisme
  • Fondement erroné du progressisme chrétien
  • jalons u progressisme chrétien
  • "Ecclesiam suam" et le progressisme chrétien
  • La signification de la canonisation de Pie X
  • Sermon du père Meinvielle lors de la première messe du Père Carlos Buela
  • L'état actuel de la révolution mondiale, processus de destruction de la civilisation chrétienne
  • prologue à la Maçonnerie dans l'Eglise de Pierre Virion
  • De l'acceptation du communisme en vertu du sens de l'histoire
  • "La paysan de la Garonne de Jacques Maritain
  • Un néo-christianisme sans Dieu et sans Christ, terme du progressisme chrétien
  • Lettre à "la Nacion" sur Teilhard de Chardin
  • un progressisme honteux et dévergondé
  • Si un aveugle guide un autre aveugle
  • "L'homme nouveau" normal, dégradé ou immature ?
  • L'indissolubilité du mariage
  • Sur l'indissolubilité du mariage
  • Marie archétype de Dieu

L'auteur : Abbé Julio Meinvielle
Né le 31 août 1905 à Buenos Aires, Julio Meinvielle fut ordonné prêtre en 1930 et exerça dans cette même ville un ministère très fructueux. Joignant l’étude à l’apostolat, imprégné de la saine doctrine qu’il puisait dans les enseignements du Magistère et de saint Thomas d’Aquin, il fut l’un des plus grands esprits de son époque. Il analysa avec attention les importantes évolutions politiques qui marquèrent la première moitié du XXème siècle, et sut développer ainsi, avec une grande sûreté de jugement, la philosophie et la théologie de l’histoire.

Il prit place parmi les grands auteurs thomistes de son temps, Garrigou-Lagrange, De Koninck, Lachance... pour défendre les vérités catholiques attaquées. Le Père Meinvielle dénonça en particulier les graves erreurs politiques qui, à l’instar du personnalisme de Maritain, devaient triompher plus tard, lors du concile Vatican II. Il prit aussi vigoureusement position contre la « nouvelle théologie » des Congar, Schillebeeckx et autre Rahner. Meinvielle luttera spécialement contre ce dernier jusqu’à sa mort. Pasteur zélé autant que théologien averti, il mourut le 2 août 1973.

Co-auteur(s) : Traduit de l'espagnol par l'abbé François Knittel

Fiche technique

Catégories Livres Religion Théologie, Philosophie
ÉditeurIris
ReliureBroché, couverture souple avec rabats
Parution224
Hauteur24
Largeur16
Épaisseur1.3

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le progressisme chrétien

Abbé Julio Meinvielle
Le progressisme chrétien

Phénomène à l'oeuvre dans l'Eglise aujourd'hui, mode surtout epuis le concile Vatican II.