L'homme rétréci par les Lumières

Anatomie d'une illusion républicaine

Les lumières" recadrées". L'intention... "seulement dans la mesure de l'atteignable qui est toujours celle de l'améliorable, est d'aménager les conditions à ce sujet, d'une étonnement intellectuel méditatif sur les carences démesurées de la "culture" académique et son incitative marge de progression..."

Plus de détails

Disponible chez l'éditeur
Délai de livraison sous 4 à 10 jours

13,27 €

En savoir plus

   PRESENT, 11 septembre 2020, François Franc :

   En ce temps de rentrée scolaire et universitaire, le Pr Xavier Martin propose aux professeurs, aux étudiants – et à tous autres curieux – un compendium de ses recherches sur l’idée d’homme dans la philosophie des Lumières. On sait qu’il a déjà publié douze livres sur le sujet, chacun creusant un aspect (par exemple : Sur les droits de l’homme et la Vendée, 1995 ; Régénérer l’espèce humaine, 2008 ; Naissance du sous-homme au cœur des Lumières, 2014 ; etc.).

   Le précis publié maintenant constitue donc, plus qu’un résumé, une porte d’entrée : sur les différents points abordés, le lecteur désireux d’approfondir se reportera à l’ouvrage correspondant. Il est d’un abord plus facile, même si la rigueur scientifique est omniprésente, ne serait-ce que par le référencement précis des citations sans lequel elles ne valent rien, ou pas grand-chose. Et quelles citations ! Remises dans leur contexte, témoignant, par leurs réitérations et variantes, d’un climat mental très bien installé dans l’époque, ces citations des grands et petits auteurs des "Lumières" révèlent combien l’enseignement et le mythe républicains s’aveuglent à un point difficilement concevable tant les philosophes promeuvent l’inverse de ce dont on les crédite.

   La "philosophie des Lumières" repose sur cette notion d’homme dont l’essence est niée : une notion élastique qui fait qu’un jour on peut être homme, le lendemain animal… à part les "philosophes" eux-mêmes qui sont, à leurs propres yeux, les seuls dignes de l’appellation. Une conception riche en conséquences anthropologiques (mieux vaut ne pas être paysan, femme, Nègre ou Lapon, dans leur "système") et à l’occasion sanglantes. Présent reviendra plus longuement sur cet ouvrage et les questions qu’il agite à contre-courant de la pensée académique contemporaine. 

Au sommaire 

  • Avant-propos - Introduction
  • Bêtes "appelées" hommes
  • "Machine de chair"
  • "Plus ou moins hommes"
  • Dénués de raison
  • Entre hommes et bêtes : les gens de couleur
  • Entre hommes et bêtes : "l'espèce femme"
  • Entre hommes et bêtes : les gens du peuple
  • Epilogue
  • Bibliographie : sources - travaux
  • Index - Tables des matières


L'auteur : Xavier Martin
Xavier Martin, professeur émérite des Facultés de Droit, historien des idées politiques, a publié sur l'esprit des Lumières et la Révolution des livres stimulants et très documentés qui fréquemment malmènent et les idées reçues de l'académisme universitaire, et les injonctions tacites ou expresses du "politiquement correct".

4ème de couverture

   Chaque jour dans les medias, sur la scène politique et dans notre enseignement, l'on entend dire que les "Lumières", fierté française ont découvert et apporté à l'univers l'idée majeure d'une unité du genre humain.

   Exorbitante anomalie : car c'est l'inverse ; mettant en doute cette unité, en réalité elles ont disloqué la famille humaine, ou obstinément incliné à le faire.

   Que les Diderot, Voltaire, Helvétius et consorts aient clairement nié la consistance d'un genre humain, était logique en fait, selon certains principes dont ils étaient imbus et dont ils étaient fiers, car c'était du "progrès". Par voie de conséquence, ils en sont arrivés à sous-humaniser de nombreux "appelés hommes". Plus souvent qu'à leur tour, les gens de couleur, les femmes, les gens du populaire notamment paysans ont fait les frais de ce traitement désobligeant.

   L'affaire est surprenante. Erreur ou ignorance, ou autre chose encore, les meilleurs historiens cautionnent le contresens, qu'avec simplicité ce modeste volume, abondamment nourri des textes de l'époque s'essaie à établir et à analyser..

   Purgées du lourd malentendu qui de la sorte les obère, les fameuses "valeurs de la république" que déjà l'univers nous enviait n'en rayonneront, possiblement, que davantage.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

L'homme rétréci par les Lumières

Xavier Martin
L'homme rétréci par les Lumières
Anatomie d'une illusion républicaine

Les lumières" recadrées". L'intention... "seulement dans la mesure de l'atteignable qui est toujours celle de l'améliorable, est d'aménager les conditions à ce sujet, d'une étonnement intellectuel méditatif sur les carences démesurées de la "culture" académique et son incitative marge de progression..."