La force de dire non

Petite spiritualité de la résistance

En réapprovisionnement
Expédition sous 4 à 10 jours

14,22 €

En savoir plus

   LE BLOG D'ANNE BRASSIE, avril 2022 :

   Anne Brassié reçoit Vincent Morch pour son livre "La force de dire non" aux éditions Salvator. L'auteur campe le portrait de 3 personnes qui ont suivi leur foi et refusé les oppressions de leur temps : Thomas More, chancelier du royaume d'Angleterre, le paysan autrichien, Franz Jägerstatter et John Bradburne qui donna sa vie pour les lépreux en 1979, au Zimbabwe. Ce petit traité de résistance spirituelle est un grand livre.

   PROJET, Alain Cugnot, mars 2022 :

   Il faut lire ce petit livre avec beaucoup d’attention, parce qu’il dit des choses importantes. Il explore ce que l’exigence christique : « Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non” ; ce qui est en plus vient du Mauvais. » Le christianisme a démontré au long de son histoire qu’il était capable de forger des esprits susceptibles de dire « non » à des pouvoirs devant qui tout s’inclinait et de les vaincre à main nue. Ils l’ont fait parce qu’ils aimaient la réalité. Cet amour du réel montre à quel point le christianisme se trouvait déjà accordé aux cieux, aux oiseaux, aux arbres, à toutes les bestioles qui grouillent sous les eaux.

   Mais surtout, il entre en résonance avec la façon dont Dieu n’œuvre pas d’abord par réunion, mais par séparation. L’altérité infranchissable n’est pas ce qui s’oppose à l’amour, mais ce qui le permet — ainsi Dieu lui-même avec le peuple qu’il a élu. « Cette déchirure qui nous sépare des étoiles et de la nature, cette déchirure qui peut nous rendre incompréhensibles les autres, est le lieu d’où surgit la Parole d’entre les paroles. » C’est ce qui permet d’affirmer que le Royaume est déjà là, non dans le futur, mais maintenant — mais aussi, du même mouvement, que nous jouissons d’une liberté spirituelle totale, rigoureusement incapable de violence qui, elle, cherche toujours à refermer ou supprimer la brèche de l’altérité. Le reste de l’ouvrage raconte quelques itinéraires de ceux qui ont vécu cette exigence du « non ! » et conclut sur la capacité du pardon d’ouvrir la brèche dans laquelle l’autre demeure autre, irréductiblement.


L'auteur : Vincent Morch
Vincent Morch est philosophe et travaille dans l'édition après avoir enseigné en Afrique. Il a publié Exit. Exclus et marginaux en Grèce et à Rome aux éditions des Belles-Lettres.

4ème de couverture

   Que votre parole soit "oui", si c'est "oui", "non", si c'est "non". Ce qui est en plus vient du Mauvais. » Dans le contexte qui est le nôtre, comment ne pas prendre au sérieux ces paroles du Christ dans l'Évangile de Matthieu ?

   Tentation omniprésente du virtuel, fascination de la violence, manipulation de la vie, peurs et angoisses face aux catastrophes… Comment ne pas entrer en résistance spirituelle face aux dérives d'un monde qui semble toujours davantage se déshumaniser ? Le temps n'est-il pas venu de puiser aux sources de la force qui nous permettra de dire « non » à ces puissances asservissantes ?

   C'est la forte conviction de Vincent Morch, écrivain catholique, pour qui l'avenir de l'humanité est à ce prix.

Video

Perles de culture, sur TV LIBERTE, Anne Brassié reçoit l'auteur

Fiche technique

Catégories Livres Religion Spiritualité
ÉditeurSalvator
ReliureBroché
ParutionAoût 2021
Nombre de pages136
Hauteur20
Largeur13
Épaisseur1

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

La force de dire non

Vincent Morch
La force de dire non
Petite spiritualité de la résistance