Paroles de Chartreux

Liminaire de Jean-René Bouchet.

Plus de détails

En stock (4)

12,32 €

En savoir plus

   Au sommaire :

  • Liminaire « Il est un pays, une terre de légende »
  • Lettres de saint Bruno
  • Notre père saint Bruno
  • Méditation sur la vocation cartusienne
  • Jésus au désert
  • Éloge de la vie solitaire
  • La garde de la cellule et du silence
  • Les dangers de la cellule
  • La tentation au désert, la nôtre
  • Le silence selon les Statuts
  • Un feu qui brûle 
  • "Que par la méditation… "
  • L’oraison, mystère de silence
  • La prière du coeur
  • "Il s’assiéra solitaire "
  • Seigneur, mon roc
  • La loi du petit nombre
  • Le miroir
  • La transfiguration
  • Einsam und Gemeinsam
  • Solitaires et solidaires
  • Marthe et Marie
  • Les occupations de la cellule
  • Le travail
  • Le travail du frère
  • " Ma nourriture est de faire la volonté de mon Père "
  • Saint Bruno et les Pères du Désert
  • Saint Bruno maître de vie spirituelle ?
  • Bibliographie

L'auteur : Les Chartreux

4ème de couverture

   Ce recueil de contributions anonymes, demandées à des chartreux à l'occasion de la célébration du neuvième centenaire de la fondation de l'Ordre en juin 1084, est composée de méditations sur les grands thèmes cartusiens : le désert, la solitude, le silence, la prière du coeur, le travail, la cellule et bien sûr la figure paternelle de saint Bruno.

   A l'origine ces textes furent adressés par les chartreux à leurs confrères chartreux. Aussi le contenu de ces courts chapitres laisse entrevoir quelque chose de l'âme de ces solitaires épris de Dieu.

   Au-delà des lignes, le lecteur découvrira un chemin de lumière conduisant à la paix et à la joie, fruits de l'altitude contemplative.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Spiritualité
ÉditeurSainte-Madeleine
ReliureBroché
ParutionMai 2020
Nombre de pages266
Hauteur18
Largeur12
Épaisseur1.5

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Paroles de Chartreux

Les Chartreux
Paroles de Chartreux

Liminaire de Jean-René Bouchet.