Le secret de la Croix

Épuisé chez l’éditeur

12,04 €

En savoir plus


L'auteur : Sainte Edith Stein
Edith Stein naquit à Breslau le 12 octobre 1891, dernière d’une famille de onze enfants. Ses parents, Siegfried et Augusta Stein- Courant, étaient des juifs pieux.
Edith faisant preuve de grands dons pour l’étude mais perdit sa foi juive vers l’âge de 15 ans... Un des évènements les plus importants de sa vie fut sa conversion au catholicisme, par suite de deux faits. D’abord Edith fut vivement touchée par l’attitude d’Anna, une de ses amies,devenue croyante quelques mois auparavant. A la suite de la mort de son mari, elle fit preuve d’une force intérieure incroyable. Edith écrira plus tard : ” Ce fut ma première rencontre avec la Croix, avec la force divine qu’elle donne à ceux qui la portent”.
Mais l’évènement décisif fut la lecture de l’autobiographie de sainte Thérèse d’Avilla. “Là est la vérité” murmure-t-elle après l’avoir lue. Elle découvre ce qu’elle a cherché depuis tant d’années. A 31 ans elle reçoit le baptême. Elle vit l’eucharistie quotidienne où elle trouve sa force. Au bout de quelques années, elle décide d’entrer au Carmel ; elle franchit la porte de clôture le 14 octobre 1933 à l’âge de 42 ans. Elle prend le nom de soeur Thérèse-Bénédicte de la Croix.
Devant la montée du nazisme elle ne veut pas faire courir de risque à sa communauté ; elle part au Carmel d’Echt où elle arrive le 31 décembre 1938. C’est là qu’elle écrit son dernier grand livre ” La science de la Croix”. Elle écrit également son testament qu’elle achève le 9 juin 1939, par ces mots : “Je demande au Seigneur qu’il accepte ma vie et ma mort, pour qu’il soit reconnu par les siens (…) et pour tous ceux que le Seigneur m’a donnés” . Elle reste à Echt jusqu’au 2 août 1942, jour où, avec sa soeur Rosa, elle fut arrêtée par la Gestapo et déportée pour mourir de faim, martyre à Auschwitz.
Le 1er mai 1987, la carmélite sœur Thérèse- Bénédicte de la Croix (Edith Stein) fut béatifiée par le pape Jean- Paul II à Cologne. Le 11 octobre 1998, elle fut canonisée par le même pape, Place Saint-Pierre à Rome.
En 1999, le pape nomma Edith Stein patronne de l’Europe.

Co-auteur(s) : Textes présentés par Vincent Aucante et Sophie Binggeli

4ème de couverture

"Pour ceux qui cherchent, Edith Stein demeure un guide.

Proposée comme modèle de sainteté, elle parle à l'aube de ce troisième millénaire. Sa parole est limpide, précise et grave. Elle jaillit du silence auquel Edith convie. "

Ici Sophie Binggeli et Vincent Aucante nous proposent un petit cahier de pensées personnelles, retrouvé presque par hasard, qu'ils nous livrent quasiment en sa totalité, après l'avoir annoté. Ils ont joint divers autres écrits dont la célèbre et poignante relation "Comment je suis venue au Carmel de Cologne". "Le lecteur, au fil de ces pages captivantes, s'émerveillera des perles précieuses qu'il y découvrira, rendues d'autant plus étincelantes que le ton est sobre, dégagé de l'apprêt du style. Parfois, une simple suggestion sur l'interprétation d'un verset ou d'un mot de l'Ecriture Sainte. Ailleurs, une méditation où s'allient dans une même rigueur la réflexion de la philosophie et la perception de la mystique. "Au hasard de ses confidences, Edith pose la question lancinante: "Qu'est-ce que la Croix ?" et, dans un même élan, répond : "Le signe de la plus profonde ignominie. Qui la touche est expulsé des rangs des hommes. Le signe qui indique le ciel. Elle s'élance au-dessus de la poussière de la terre vers la pure lumière". " Mgr Pierre d'Ornellas

Fiche technique

Catégories Livres Religion Spiritualité
ÉditeurParole et silence
Parution1998
Nombre de pages ou Durée150
Hauteur21
Largeur14

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le secret de la Croix

Sainte Edith Stein
Le secret de la Croix