Missionnaire intrépide Paul Seitz

Evêque de Kontum au Vietnam 1906-1984

Préface du Père Georges Colomb, Supérieur Général des Missions Étrangères de Paris

Plus de détails

Disponible chez l'éditeur
Délai de livraison sous 4 à 10 jours

22,75 €

En savoir plus

  • Un cahier de 32 pages de photos en couleurs hors-texte.

L'auteur : Dom Jean-Louis de Robien
Le Père de Robien, auteur de plusieurs biographies, moine bénédictin de Fontgombault, détaché à Randol depuis de nombreuses années, est passionné d'Histoire. Il nous dresse ici le portrait d'un héros et d'un saint, qu'il a lui même connu, utilisant des documents de première main ; et en même temps il nous découvre la vaste fresque, religieuse et politique, d'une époque dramatique encore méconnue par bien des aspects.

4ème de couverture

   " Risquer sa vie une fois par semaine, ce n’est pas de l’héroïsme, c’est de l’hygiène mentale. "

   Cette boutade nous avertit que lire ce livre, écrit de main de maître, c’est risquer sa vie à son tour. Car Paul Seitz, né en 1906, est de ceux qui entraînent : au scoutisme, à l’armée, en Afrique, au séminaire et surtout comme missionnaire au Tonkin à partir de 1937. De santé fragile, il fait peu de cas de sa propre vie et s’expose sans relâche durant ces années difficiles : invasions du Japon en 1940 et Viet-Minh en 1954. Sauvant d’innombrables vies, surtout celles des enfants des rues par la création de centres de formations pour la jeunesse et pour les orphelins, il a mérité d’être appelé « le Monsieur Vincent de Hanoi », et le « Don Bosco » des mendiants.

   Devenu évêque de Kontum en 1952, il se dépense auprès des Montagnards des Hauts-Plateaux, et fait construire églises, séminaire, écoles, hôpitaux, maisons et ateliers, voulant faire de ces laissés pour compte des « hommes debout », voulant surtout les gagner tous au Christ par milliers, ils lui demandent, à lui et aux missionnaires qui l’assistent, le baptême et les sacrements de l’Église.

   Expulsé de son diocèse par les communistes en 1975, il poursuit en France, à Paris et en province, sa mission d’évangélisateur. Dans une Église qui cherche alors ses repères, il tente d’éclairer et de faire agir ceux qu’il appelle les " chiens muets " (Isaïe 66,10), estimant que « nous avons trop souvent fait de la pratique de notre foi une compagnie d’assurance tous risques ». Il ne cesse pas pour autant d’aider les réfugiés de son Vietnam bien-aimé. Il meurt à la tâche le 23 février 1984, des suites d’une tumeur. L’archevêque de Paris, le cardinal Lustiger, proclame qu’il est « un de ceux qui auront fait le plus d’honneur à la Société des Missions Étrangères de Paris au XXe siècle ».

   Le rayonnement de cet évêque qui a passé 38 ans de sa vie au service des populations pauvres du Vietnam, où sa mémoire est restée très vivante, méritait de passer à l’Histoire. C’est chose faite grâce à cette biographie passionnante.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Histoire Saints, Témoins, biographies Histoire du monde Biographies / Témoignages
ÉditeurSarment -Jubilé
Parution2014
Nombre de pages ou Durée340
Hauteur24
Largeur15.5

Produits associés

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Missionnaire intrépide Paul Seitz

Dom Jean-Louis de Robien
Missionnaire intrépide Paul Seitz
Evêque de Kontum au Vietnam 1906-1984

Préface du Père Georges Colomb, Supérieur Général des Missions Étrangères de Paris