Thomas More - La lumière de la conscience

Préface du Cardinal Robert Sarah.

Postface Elisabetta Sala.

Exemple édifiant de fermeté , Thomas More préféra renoncer à sa vie plutôt que de désobéir à sa conscience et mettre en danger son Salut.

Plus de détails

En réapprovisionnement
Expédition sous 4 à 10 jours

21,33 €

En savoir plus

   PRESENT, Jacques Breil, mars 2022 : l'article complet en photo.

   RECONQUETE LA REVUE DE CHRETIENTE SOLIDARITE, Marc Froidefont, janvier 2022

   Cet ouvrage est divisé en quatre parties. Les deux premières font un parallèle entre Socrate et Thomas More, les deux dernières sont consacrées à Thomas More lui-même. L'idée de comparer Thomas More et Socrate n'st pas nouvelle, elle était déjà dans le petit livre de Pierre Pirard, Saint Thomas More, Humaniste Chancelier et Martyr. Miguel Cuartero Samperi lui donne cependant une ampleur considérable et son parallèle est fort instructif.

   Les pages concernant Thomas More lui-même consistent en une biographie intellectuelle, étayée par de très nombreuses citations, choisies tant dans les ouvrages de More que dans ses lettres. L'auteur insiste sur la foi de Thomas More laquelle lui fait préférer l'intérêt de l'Eglise plutôt que l'obéissance à son roi, lorsque ce dernier prend des décisions qui sépareront le royaume anglais de Rome.

   L'auteur explique justement que la conscience selon Thomas More n'a rien a voir avec la subjectivité d'aujourd'hui, elle désigne la voix de Dieu, "qui suggère à l'homme la voie du bien". Rien non plus à voir, ajouterions-nous, qui ait à voir avec Rousseau, lequel emploiera plus tard la même formule, mais en se dégageant de tout ce qui est propre à l'Eglise.

   Le livre de Miguel Cuartero Sampieri a aussi le mérite de ne réduire, comme on le fait trop souvent, l'oeuvre de thomas More au livre de l'Utopie, si cet ouvrage est important il n'empêche que les autres livres de More doivent être lus, et c'est l'un des grands mérites de l'auteur de le montrer.

  

   LE SALON BEIGE, Michel Janva, Janvier 2022 :

   Les éditions DMM publient un essai de Miguel Cuartero Samperi, diplômé en philosophie et en théologie de l’Université pontificale grégorienne, sur Thomas More, la lumière de la conscience.

   L’ouvrage, préfacé par le cardinal Sarah, retrace les étapes de la vie de Thomas More en suivant comme “fil rouge” la centralité de la conscience. Dans tout les choix auxquels il a dû faire face, le philosophe anglais a écouté sa propre conscience comme le lieu où se révèle la voix de Dieu qui guide l’homme pour qu’il choisisse le bien et rejette le mal. Face à la sentence imminente, Thomas More montra une fermeté inébranlable, malgré sa famille : sa priorité n’était pas de préserver sa vie terrestre mais de sauver son âme de la damnation. La décision de rejeter les actes du Parlement, en fait, n’était pas tant motivé par des arguments politiques que par la fidélité à sa propre conscience, à l’Eglise et à Dieu : “Il est mort en fidèle et bon serviteur de roi, mais avant tout de Dieu”.

   Miguel Cuartero amène le lecteur, étape par étape, à considérer exactement ce que l’on entend par “conscience” : que suivait exactement Thomas More quand il décida, toujours plus lucidement, de sacrifier sa vie en son nom. Il a suivi la voix de sa conscience, contre l’épiscopat anglais, qui a reconnu le roi Henri VIII comme chef de l’Eglise, souscrivant ainsi son abjuration au pape.

_________________________

Sommaire


4ème de couverture

    Cet essai veut retracer les étapes de la vie de Thomas More en suivant comme "fil rouge" la centralité de la conscience. Dans tout les choix auxquels il a dû faire face, le philosophe anglais a écouté sa propre conscience comme le lieu où se révèle la voix de Dieu qui guide l'homme pour qu'il choisisse le bien et rejette le mal.

    Face à la sentence imminente, Thomas More montra une fermeté inébranlable : sa priorité n'était pas de préserver sa vie terrestre mais de sauver son âme de la damnation.

    La décision de rejeter les actes du Parlement, en fait, n'était pas tant motivé par des arguments politiques que par la fidélité à sa propre conscience, à l'Eglise et à Dieu : "Il est mort en fidèle et bon serviteur de roi, mais avant tout de Dieu".

    Miguel Cuartero amène le lecteur, étape par étape, à considérer exactement ce que l'on entend par "conscience" : que suivait exactement Thomas More quand il décida, toujours plus lucidement, de sacrifier sa vie en son nom.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Saints, Témoins, biographies
ÉditeurDominique Martin Morin
ReliureBroché
ParutionDécembre 2021
Nombre de pages251
Hauteur22.5
Largeur15
Épaisseur1 cm
Poids0.219 Kg

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Thomas More - La lumière de la conscience

Miguel Cuartero Samperi
Thomas More - La lumière de la conscience

Préface du Cardinal Robert Sarah.

Postface Elisabetta Sala.

Exemple édifiant de fermeté , Thomas More préféra renoncer à sa vie plutôt que de désobéir à sa conscience et mettre en danger son Salut.