Promotion Dictionnaire encyclopédique de Marie

Dictionnaire encyclopédique de Marie

Préface du Cardinal Philippe Barbarin

Plus de détails

En cours de réapprovisionnement
Délai de livraison sous 4 à 10 jours

21,92 €

-15,05 €

36,97 €

En savoir plus

   ALETIEIA

   Mieux qu’une encyclopédie, cet ouvrage est une cathédrale ! Et d’ores et déjà un classique. Vous aimez les dictionnaires ? Vous allez adorer – pardon, vénérer ! – le Dictionnaire encyclopédique de Marie. Vous n’aimez pas les dictionnaires ? C’est bien dommage mais ce n’est pas grave puisque vous ne manquerez pas de changer d’avis dès que vous aurez ouvert cette « brique » de 1 480 pages. Que dis-je, une brique ?! Une cathédrale ! On y entre, comme dans tout dictionnaire, par n’importe quelle porte et l’on s’y promène, de trouvaille en trouvaille, de ravissement en ravissement, en ne souhaitant qu’une chose : ne plus en sortir.

   DIDIER DECOIN, de l'Académie de Goncourt :

   Du plus haut qu’il put atteindre au plus caverneux où il osa descendre, l’homme a donné le nom de Marie à de vertigineuses cathédrales comme à de ténébreux tréfonds (je songe entre autres au puits Notre-Dame des houillères de Ronchamp, ou à la fosse Notre-Dame de la Compagnie des mines d’Aniche), à des communautés vivant l’appel du silence comme à des formations de rock parmi les plus hurlantes (l’un des groupes du heavy metal suédois ne s’est-il pas appelé Notre-Dame ?). Je ne dis pas cela par goût des paradoxes, mais parce que Marie ne serait pas Marie si Elle n’était pas partout, si Elle n’avait pas les bras — et le cœur, donc ! — ouverts au plus large pour embrasser toutes les activités des hommes sans exception aucune.

   En voici une nouvelle preuve avec ce Dictionnaire encyclopédique de Marie dont Marie est l’antienne, la source et la racine, dictionnaire aussi complet et complexe, aussi florissant, aussi surabondant, aussi audacieux, aussi défiant, aussi priant qu’une cathédrale de pierre. Ah oui, sans doute était-ce un pari fou que d’ériger ce monument de littérature et de spiritualité ! Mais ce pari, Pascal-Raphaël Ambrogi et Dominique Le Tourneau l’ont gagné. Et que le lecteur soit un des ces enfants éblouis qui savent la joie de danser dans les pas de Marie, ou l’un de ces pauvres Poucets qui ont perdu jusqu’au dernier de leurs petits cailloux d’espérance et de foi, ce livre apporte une certitude : rencontrer Marie n’est pas un vain mot, c’est possible dès aujourd’hui, possible dès ici-bas, ces pages en sont la promesse, le guide, l’itinéraire.

   Comme la cathédrale, cet ouvrage (j’aime ce mot qui sent bon l’effort, le travail, la recherche du chef-d’œuvre) chante l’élévation, la verticale, il libère la lumière et les couleurs mariales. On doit en tourner les pages, en égrener les entrées, avec la même déférence mais aussi avec le même enthousiasme que l’on met à pousser la porte des nefs ouvertes à la foule innombrable des amoureux de Marie — amoureux, oui, et ce livre est justement l’une des plus accomplies, des plus brillantes, des plus fertiles et des plus riches lettres d’amour entre Elle et nous… 


L'auteur : Pascal-Raphaël Ambrogi
Pascal-Raphaël Ambrogi est Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Ecrivain engagé dans la défense du patrimoine linguistique français, il a notamment publié Le sens chrétien des mots et le Dictionnaire du bon usage au service du sens et de la nuance.
Dominique Le Tourneau est prêtre, chapelain de Sa Sainteté, écrivain et poète. Il a publié de nombreux articles scientifiques de revues et de dictionnaires ainsi qu'une vingtaine d'ouvrages, dont Les mots du christianisme. Catholicisme - Orthodoxie - Protestantisme (Fayard). Il enseigne au Studium de droit canonique de Lyon.

Co-auteur(s) : Mgr Dominique Le Tourneau

4ème de couverture

   Avec près de 6500 entrées au long de ces 1600 pages, le Dictionnaire encyclopédique de Marie permet de parcourir une « géographie » de la présence mariale, qui n’embrasse pas seulement deux millénaires et les cinq continents, mais encore un large éventail de disciplines. Devant l’ampleur de la tâche, les auteurs ont consacré une place plus particulière aux sanctuaires marials et aux apparitions de la Sainte Vierge au long des siècles, aux ordres et aux instituts religieux voués à la Sainte Vierge, aux cathédrales et aux basiliques, aux collégiales, aux églises, aux chapelles et aux ermitages placés sous un vocable marial, au demeurant d’une immense variété.

   Structuré en notices classées par ordre alphabétique, ce Dictionnaire encyclopédique de Marie offrira à qui le parcourt de trouver en Marie une formatrice et l’épure de la sainteté. Un système de renvois internes permet de compléter les notices, parfois succinctes, par d’autres points de vue en mentionnant les références d’iconographie (peinture, sculpture, mosaïques, fresques, etc.), de littérature, de musique et de cinéma qui ont trait à la notice considérée, montrant par là que la création mariale est encore vivace au XXIe siècle sans omettre une bibliographie mariale.

   Le Dictionnaire encyclopédique de Marie s’adresse au grand public désireux d’entrer dans un monde presque infini qui le ravira, ou d’approfondir ses connaissances et sa pratique dévotionnelle. Il intéressera aussi les spécialistes de nombreuses disciplines qui y trouveront une large ouverture sur beaucoup d’autres domaines. Il est essentiel pour tous ceux qui veulent acquérir une véritable culture mariale.

Fiche technique

Mots clés Dictionnaire Mois de Marie
Catégories Livres Religion Beaux livres Saints, Témoins, biographies
ÉditeurDesclée de Brouwer
ReliureRelié
ParutionAvril 2015
Nombre de pages ou Durée1500
Nombre de pages1478
Hauteur21
Largeur17
Épaisseur5.5
Poids1.567 kg

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Note 
(30/04/2020)
Précisions sur l'ouvrage

Cet ouvrage mentionne l'apparition d'Ortoncourt. Malheureusement, les informations données ne sont pas les bonnes à ce sujet.
Je m'occupe justement du site internet qui présente cette apparition :
http://mpoy-ichthys.com/ortoncourt
Lorsque je parle d'Ortoncourt, souvent on me dit : "l'ouvrage de référence des apparitions mentionne Therese Coat comme voyante, donc ça ne va pas. Il faut alors que j'insiste pour prouver que l'erreur est dans le livre". Il est difficile de contrer des ouvrages qui sont présentés comme la référence. Les auteurs du dictionnaire encyclopédique auraient simplement contacté la mairie ou se seraient renseignés sur ce village, ils auraient découvert qu'il n'y a pas eu de Therese Coat à Ortoncourt.

    Donner votre avis

    Dictionnaire encyclopédique de Marie

    Pascal-Raphaël Ambrogi
    Dictionnaire encyclopédique de Marie

    Préface du Cardinal Philippe Barbarin