Les enfants de la Volga

Postface d'Elena Kostioukovitch,

Traduction du russe de Maud Maubillard.

PRIX DU MEILLEUR LIVRE ÉTRANGER ROMAN

Finaliste du Prix Médicis 2021

Deuxième sélection du Prix Femina 2021

Deuxième sélection du Prix Jean d'Omesson 2022

Plus de détails

En stock (1)

22,75 €

En savoir plus

   LES LIVRES D'ANTOINE, juin 2022 : lire l'article en entier

   Après l’immense succès de son premier roman, Zouleikha ouvre les yeux, la Tatare de Kazan, Gouzel Iakhina, nous offre un très bon deuxième roman. La maîtrise de l’écriture est excellente et, là encore, la capacité à créer une atmosphère remarquable. Tout au long des 500 pages le lecteur suit la vie de Bach aux péripéties multiples, tant humaines que politiques. Certains passages, à la frontière du rêve et de la réalité, sont un peu étranges mais ils ne nuisent pas à la tension du récit.

   Les Allemands de la Volga appartiennent aujourd’hui au passé et c’est avec bonheur que nous les découvrons à travers ce roman. Et en refermant cette histoire, le lecteur comprend qu’il ne l’oubliera pas.

   LE FIGARO MAGAZINE, Jean-Christophe Buisson :

   « Foisonnant, violent, poignant, flirtant parfois avec l’onirisme, sidérant de beauté stylistique et de puissance évocatrice, ce second roman de Gouzel Iakhina dit mieux que n’importe quel essai historique la réalité de la jeune URSS.»

   LA PROCURE MEZIERE :

   « Entre conte et épopée, une fresque historique frissonnante portée par un souffle romanesque puissant et de magnifiques personnages. Un enchantement ! » 


L'auteur : Gouzel Iakina
Née en 1977 à Kazan, au Tatarstan (Russie). Elle a étudié l'anglais et l'allemand à l'université de Kazan, puis a suivi une formation de scénariste dans une école de cinéma à Moscou. Son premier roman, Zouleikha ouvre les yeux, est immédiatement devenu un best-seller en Russie à sa parution en 2015 et a reçu de grands prix littéraires. Traduit dans plus de vingt langues, ce superbe portrait de femme a déjà touché des dizaines de milliers de lecteurs.

4ème de couverture

    Nous sommes dans la région de la Volga, dans les premières années de l'URSS, en 1920-1930. Jakob Bach est un Allemand de la Volga : il fait partie des descendants des Allemands venus s'installer en Russie au XVIIIe siècle. Bach est maître d'école dans le village de Gnadenthal, une colonie située sur les rives du fleuve. Un mystérieux message l'invite à donner des cours à Klara, une jeune fille vivant seule avec son père sur l'autre rive de la Volga.

   Bach et Klara tombent amoureux, et après le départ du père, ils s'installent ensemble dans la ferme isolée, vivant au rythme de la nature. Un jour, des intrus s'introduisent dans la ferme et violent Klara. Celle-ci mourra en couches neuf mois plus tard, laissant Bach seul avec la petite fille, Anntche. Après la mort de Klara, Bach s'éloigne du monde et perd l'usage de la parole. Tout en élevant l'enfant, il écrit des contes, qui de manière étrange et parfois tragique s'incarnent dans la réalité à Gnadenthal. Un autre enfant fait alors son apparition à la ferme : Vasska, un orphelin vagabond qui bouleversera la vie d'Anntche et Bach...

Video

VIdéo de présentation des Editions Noir sur Blanc

Fiche technique

Mot clé Communisme
Catégories Livres Littérature - Art - Musique Romans français et étrangers Prix Littéraires et Sélections Jury
ÉditeurNoir sur Blanc
ReliureBroché, dos carré collé
ConditionnementAoût 2021
Nombre de pages506
Hauteur23
Largeur15
Épaisseur3
Poids0.608 kg

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Note 
(01/07/2022)
Un roman inoubliable

Une histoire d'amour bouleversante de Bach et Klara, le destin de leur fille, les descriptions de la vie des Allemands de la Volga dans les premières années de l'URSS et les superbes évocations de la nature font de ce roman, un roman inoubliable !

    Note 
    (13/06/2022)
    Petite note

    Tout comme Zouleikha ouvre les yeux, le précédent livre de Gouzel Iakhina, Les Enfants de la Volga est un récit très romanesque, mais qui se réfère à des jalons historiques précis. Il s’agit ici de l’histoire des Allemands de la Volga, venus dès la seconde moitié du XVIII° siècle, sur l’invitation de la tsarine Catherine II, cultiver les rives du fleuve russe dans les environs de l’actuel Saratov, et qui ont conservé leur langue et leur culture jusqu’au milieu du XX°siècle.
    À la fin du XIX°siècle, suite à des pressions de la Russie tsariste pour les forcer à s’assimiler, une partie des Allemands de la Volga a émigré en Amérique. Après la révolution, la nouvelle organisation bolchevique a d’abord semblé jouer en leur faveur : en 1918, un territoire autonome allemand a été créé sur décret de Lénine. En 1924, ce territoire est devenu la « République socialiste soviétique autonome des Allemands de la Volga ». Dans les années 1920-1930, tout comme les autres habitants de l’Urss, les Allemands de la Volga ont souffert des réquisitions de céréales et de bétail (1919-1920) et de la guerre .

      Donner votre avis

      Les enfants de la Volga

      Gouzel Iakina
      Les enfants de la Volga

      Postface d'Elena Kostioukovitch,

      Traduction du russe de Maud Maubillard.

      PRIX DU MEILLEUR LIVRE ÉTRANGER ROMAN

      Finaliste du Prix Médicis 2021

      Deuxième sélection du Prix Femina 2021

      Deuxième sélection du Prix Jean d'Omesson 2022