Une évidence trompeuse

Disponible chez l'éditeur
Délai de livraison sous 4 à 10 jours

22,94 €

En savoir plus

   PRESENT, Alain Sanders, janvier 2021 :

   Nous avons déjà eu l’occasion de signaler – et de recommander – les romans de Craig Johnson consacrés à son héros récurrent, Walt Longmire, shérif du comté d’Absaroka, Wyoming. Aux côtés de son ami l’Amérindien Henry Standing Bear, un ancien du Vietnam, comme lui, Longmire est devenu une sorte de vieux copain avec lequel nous aimerions partager une bière (sa préférée, la Rainier qui existe depuis 1878) et un rye – et plus car affinités – au saloon du coin, le Red Pony.

   Une évidence trompeuse (Gallmeister), treizième opus de la série, démarre de façon presque banale : l’accident, en marge d’un rassemblement de bikers (des motards Harley-Davidson, pas des conducteurs de pétrolettes japonaises), d’un jeune homme. Un accident sérieux : le blessé est entre la vie et la mort. Appelé sur place, Longmire doit faire face à la méfiance et à l’hostilité du chapter auquel appartient l’accidenté.

   Pour compliquer un peu les choses, la mère du jeune homme, Lola, une dure à cuire, est une ancienne petite amie de Henry Standing Bear avec qui elle semble avoir des comptes à régler. Tout s’emballe très vite et Longmire prie pour que le rassemblement pétaradant touche à sa fin. Son adjointe, Vic, qui est désormais entrée dans sa vie, va encore réussir à nous étonner – et à bluffer les machos du coin (c’est-à-dire tous les mâles du comté) – en remportant comme qui rigole un concours de tir. Quant à Standing Bear, à qui Longmire a offert l’intégralité des enquêtes de Sherlock Holmes, il nous offre un florilège de citations tout droit sorties de Baker Street. Dont celle-ci qui colle bien au sujet : « Il n’y a rien de plus trompeur qu’une évidence. »

   Comme l’écrit Publishers Weekly, « qu’il se bagarre contre des gangs de motards ou qu’il se mêle de vieilles querelles impliquant ses amis les plus proches, Walt Longmire est toujours l’homme de la situation ». Sous le titre Longmire, la série a été adaptée plus qu’honorablement pour la télé (elle est disponible en DVD).


L'auteur : Craig Johnson
Craig Johnson est né en 1961 dans une petite ville du Midwest. Après ses études, il est devenu pêcheur professionnel, charpentier, cow-boy et a même fait quelques incursions dans le monde du rodéo. Il a également enseigné à l'université et fait un temps partie de la police de New York avant de se consacrer pleinement à l'écriture. Little Bird, premier volet de la saga mettant en scène le shérif Walt Longmire, a reçu en France le Prix du roman noir 2010 du Nouvel Observateur.
Craig Johnson vit aujourd'hui dans un ranch au pied des Bighorn Mountains, dans le Wyoming.

Co-auteur(s) : Traduction de Sophie Aslanides

4ème de couverture

   Un accident apparemment banal, en marge d'un rassemblement de motards dans le Wyoming, laisse un jeune homme entre la vie et la mort. Mais l'affaire semble partir en roue libre pour Walt Longmire et Henry Standing Bear, appelés sur les lieux, tant le gang de motards auquel appartenait le jeune homme se fait menaçant. Pour ne rien arranger, la mère de la victime, l'extravagante Lola, n'est autre qu'une ex-petite amie de Henry et garde un ascendant certain sur lui.

   Dans la confusion générale, Walt, son adjointe Vic et Henry s'accrochent à des témoignages lapidaires. Mais ils devront se méfier de tout et de tous, car, comme le dit si bien Sherlock Holmes, "il n'y a rien de plus trompeur qu'une évidence". Tout au long de cette trépidante enquête, le trio de choc devra se mettre en danger pour percer les secrets d'une affaire bien plus délicate qu'un simple règlement de comptes.

Fiche technique

Catégories Livres Littérature - Art - Musique Romans français et étrangers
ÉditeurGallmeister
ReliureBroché
ParutionOctobre 2020
Nombre de pages418
Hauteur20.5
Largeur14.5
Épaisseur2.8
Poids0.430 kg

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Une évidence trompeuse

Craig Johnson
Une évidence trompeuse