Les forêts de Ravel

Roman

Disponible chez l'éditeur
Délai de livraison sous 4 à 10 jours

6,73 €

En savoir plus

"Une très belle prose française qui rivalise avec la musique et se moque des modes".

Critiques pour la première édition du roman :

FAMILLE CHRETIENNE - Diane Gautret le 2 mars 2015 :

Michel Bernard est un cas à part dans la littérature actuelle. Haut fonctionnaire, cet homme de plume et d’esprit développe depuis quelques années une œuvre originale, commencée avec La Tranchée de Calonne (2007), puis poursuivie avec Le Corps de la France (2010), une méditation belle à pleurer sur notre beau pays de France et sur le rapport charnel qu’il exige de nous. Toujours dans la même veine, et avec les mêmes accents mélo-dieux dans la voix, l’écrivain géographe s’arrête ici plus longuement sur la figure du compositeur Maurice Ravel, déjà entraperçue plusieurs fois précédemment. La Grande Guerre encore, qui justifie ici le titre Les Forêts de Ravel.

Nous sommes en mars 1916. Le compositeur vient d’achever son Trio en la majeur. Âgé de plus de 40 ans, de faible constitution, il n’est pas jugé apte à prendre les armes. Mais l’homme insiste. Engagé volontaire sur le front de Verdun, il sera conducteur d’ambulance. Chargé de transporter jusqu’aux hôpitaux de campagne des soldats exsangues, il découvre la réalité de la guerre, les corps déchiquetés, les râles des mourants, le bruit infernal de la mitraille et des obus, cet orage d’acier qui s’invitera si souvent par la suite dans son corps et dans sa tête. Et chaque soir, malgré les visions d’apocalypse, il s’endort comme une masse, vaincu par la fatigue, lui l’insomniaque. Nul instrument, ni cris d’animaux, ni bruits d’oiseaux dans ce décor de désolation. Jusqu’au jour où la musique le rattrape, à la faveur de retrouvailles avec un piano demi-queue surgi de manière incongru dans un hôpital de fortune. Faisant soudain renaître la vie au milieu des champs de braise.

Un double hymne : aux soldats de 14-18 et au pouvoir consolateur de la musique. 


L'auteur : Michel Bernard
Michel Bernard a publié à La Table Ronde La Tranchée de Calonne (2007, Prix Erckmann-Chatrian), La Maison du docteur Leheurte (2009, Prix Maurice Genevoix), Le Corps de la France (2010), Pour Genevoix (2011). Les Forêts de Ravel (2015. Prix du Festival Livres et Musiques de Deauville) et Deux remords de Claude Monet (2016). Dans la même collection: Mes Tours de France (2014).

4ème de couverture

En mars 1916, peu après avoir achevé son Trio en la mineur, Maurice Ravel rejoint Bar-le-Duc, puis Verdun. Il a quarante et un ans. Engagé volontaire, conducteur d'ambulance, il est chargé de transporter jusqu'aux hôpitaux de campagne des hommes broyés par l'offensive allemande.

Michel Bernard le saisit à ce tournant de sa vie, l'accompagne dans son difficile retour à la vie civile et montre comment, jusqu'à son dernier soupir, " l'énorme concerto du front " n'a cessé de résonner dans l'âme de Ravel.

Fiche technique

Catégories Livres Littérature - Art - Musique Romans / Essais / Pamphlets...
ÉditeurLa Table Ronde
ReliureBroché
Parution2016
Nombre de pages ou Durée210
Hauteur18
Largeur11

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Les forêts de Ravel

Michel Bernard
Les forêts de Ravel
Roman