Au revoir les enfants

La véritable histoire du Père Jacques

Dessins de Jean Trolley.

Prêtre, déporté, juste parmi les Nations... Un roman graphique construit sous forme d'enquête menée par un reporter parisien dans les années 50...

Plus de détails

En stock (1)

16,02 €

En savoir plus

   MEDIAS PRESSE INFO, septembre 2019 : Lire l'article en entier

Cette bande dessinée est publiée au format du roman graphique. Le dessinateur Jean Trolley, déjà auteur d’une douzaine d’albums de bande dessinée, et Camille de Prévaux, scénariste franco-polonaise, ont réuni leurs talents pour rendre hommage au Père Jacques.

Points forts de cet ouvrage :

  • Un cahier documentaire vient compléter le roman graphique
  • Le dossier de béatification du Père Jacques Hamel est en cours.

L'auteur : Camille de Prévaux

4ème de couverture

   Lucien Brunel, en religion, père Jacques est né en 1900. Il devint prêtre puis religieux carme et fonde avant guerre un collège à Avon. Pendant l'occupation, il entre dans la résistance et cache des adultes et des enfants juifs. En 1944, il est arrêté et déporté d'abord à Sarrebrück puis à Mathausen. Il se consacre jour et nuit aux autres prisonniers. Il meurt d'épuisement en Autriche un mois après la libération du camp.

   Louis Malle élève au collège d'Avon à l'époque -il a alors 12 ans-, a été marqué par cette arrestation qu'il raconte dans son film, Au revoir les enfants.

   Voici donc l'incroyable histoire du père Jacques, prêtre déporté et Juste parmi les nations.

Fiche technique

Catégories Livres Bandes dessinées Pour adultes
ÉditeurLe Rocher
Âge conseilléAdultes
ReliureCouverture souple avec rabats
ParutionSeptembre 2019
Hauteur23
Largeur16.5
Épaisseur1.2

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Au revoir les enfants

Camille de Prévaux
Au revoir les enfants
La véritable histoire du Père Jacques

Dessins de Jean Trolley.

Prêtre, déporté, juste parmi les Nations... Un roman graphique construit sous forme d'enquête menée par un reporter parisien dans les années 50...