L'énigme du Lundi de Pâques

Le Lys Noir volume 1

Henri Béraud est sans doute le plus grand écrivain lyonnais, celui qui a le mieux raconté le petit peuple de la Croix-Rousse et des traboules. Son double prix Goncourt de 1922, pour une pochade...

Plus de détails

En stock

11,37 €

En savoir plus

   Collection Le Lys Noir animée par Francis Bergeron et Pierre Gillieth.


L'auteur : Henri Béraud
Henri Béraud est né à Lyon en 1885.
Cette ville est omniprésente tout au long de son oeuvre. Ses cibles préférées sont d'ailleurs les bourgeois et les notables lyonnais... En 1922, il reçoit le prix Goncourt pour Le Martyre de l'Obèse et Le Vitriol de Lune, deux romans qui font date dans la littérature d'avant-guerre.

4ème de couverture

   Henri Béraud est sans doute le plus grand écrivain lyonnais, celui qui a le mieux raconté le petit peuple de la Croix-Rousse et des traboules. Son double prix Goncourt de 1922, pour une pochade (Le Martyre de l'obèse) et pour un roman historique de facture très classique (le vitriol de lune) ne pèse pas lourd au regard de ses formidables mémoires de petit gone, puis de lyonnais mirifique, et enfin de martyre de l'Epuration : la Gerbe d'or, Qu'as-tu fait de ta jeunesse, Les Derniers Beaux Jours, La Chasse au lampiste, TF 677, chefs-d'oeuvres parmi les chefs-d'oeuvres.

   Béraud s'est aussi essayé à d'atures genres : le grand reportage, qui l'a rendu célébrissime à son époque (Ce que j'ai vu à Berlin, Ce que j'ai vu à Rome, Le Flaneur salarié), la critique théâtrale (Retours à pied), la chronique régionaliste, le pamphlet (La Croisade des longues figures, Pavés Rouges, Pupu Roi), les biographies de peintres, les récits historiques, les contes, les nouvelles.

   Ce que l'on sait moins, c'est que, bagnard à Saint-Martin-de-Ré, après la guerre, condamné à mort et gracié in extremis, Béraud s'essaya aussi au roman policier. Interdit de publication sous son nom, il signa du nom de son épouse, Germaine Béraud, ON tue pour moins (1950), et écrivit plusieurs autres romans policiers. Mais la maladie allait 'empêcher de les publier, et ces ouvrages restèrent dans les papiers de Béraud jusqu'à la récente (18 novembre 2015) dispersion de ses archives personnelles en salle des ventes.

   Voici dont un autre roman policier de Béraud, totalement inédit, texte spécialement émouvant quand on se souvient qu'il fut écrit en prison, par un homme qui avait connu les plus grands honneurs, la plus grande fortune, et que les vicissitudes du temps condamnaient à mourir à petit feu. Ce n'est certes pas le meilleur roman de Béraud. Ses horribles conditions de travail ne lui permettaient pas de se constituer une documentation de qualité et d'écrire sereinement. Mais il y a la petite musique de Béraud.

Fiche technique

Catégories Livres Littérature Policiers
ÉditeurAuda Isarn
ReliureBroché, couverture souple avec rabats
ParutionOctobre 2018
Nombre de pages120
Hauteur21
Largeur14
Épaisseur1

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

L'énigme du Lundi de Pâques

Henri Béraud
L'énigme du Lundi de Pâques
Le Lys Noir volume 1

Henri Béraud est sans doute le plus grand écrivain lyonnais, celui qui a le mieux raconté le petit peuple de la Croix-Rousse et des traboules. Son double prix Goncourt de 1922, pour une pochade...