Le fantôme de l'Opéra

La Reine du Sabbat - Les Ténébreuses - La Mansarde en or

En réapprovisionnement
Expédition sous 4 à 10 jours

25,97 €

En savoir plus

   Ce volume comprend :

  • Le fantôme de l'Opéra
  • La reine de Sabbat
  • Les ténébreuses
  • La mansarde en or

   LES LIVRES D'ANTOINE, juin 2020 : lire l'article en entier

   Ce grand classique de la littérature policière se lit avec bonheur. L’intrigue est parfaitement montée et le lecteur, ravi, découvre les unes après les autres les énigmes et leur résolution. Celles-ci sont d’ailleurs plus rationnelles qu’on ne le croit d’abord. Le Fantôme de l’Opéra n’est pas un livre de science-fiction mais un simple et brillant roman policier. Quelques scènes sont d’anthologie. Ainsi celle où Raoul et son allié le Persan croisent dans les souterrains de l’Opéra le mythique tueur de rats (des vrais ceux-là) ou la description de la chambre des supplices conçue par le fantôme.

   On frôle le fantastique mais comme chez Maurice Leblanc et ses Arsène Lupin, on n’y est pas tout à fait. Le style est, de surcroit, d’un très bon niveau.

   Un beau moment de lecture pour tout public.


L'auteur : Gaston Leroux

4ème de couverture

   "Ce n'est pas une raison parce qu'on découpe une femme en morceaux et qu'on la met dans son poële pour qu'on l'ait tuée ! " "Bientôt un crâne s'étant présenté à nous avec une chandelle allumée dans l'œil gauche, j'en conclus que nous étions entrés dans l'Empire des vivants."

   Deux échantillons de style témoins de la violence explosive du rêve et du mystère auxquels l'humour de Gaston Leroux (1868-1927) sert de détonateur. Avec lui le roman populaire est devenu une "machine à rêver", l'adaptation de l'univers des contes de fées aux structures mentales d'une société industrialisée. Dans les paysages d'une Europe révolue, d'avant 1914, Leroux fait réapparaître des personnages éternels comme les nains ou les ogres : le "nain parallélépipède à cinq pattes" qui se déplace comme une roue, aussi vite qu'une voiture ; les ogres Karl le Rouge (La Reine du Sabbat) ou Raspoutine (Les Ténébreuses). Une princesse infortunée chassée à courre dans les forêts d'un Empire austro-hongrois au bord de l'écroulement. Un fantôme amoureux et tyrannique domicilié sur l'île d'un lac situé dans les souterrains de l'Opéra de Paris. Des coups de pioche sous l'empire des tzars. Deux cent mille kilos sur la tête d'une concierge. Des horloges qui sonnent deux et quart au lieu de minuit. Orgies, conspirations, passages secrets, lumières dans la chambre interdite...

   Chez Leroux, l'imagination est au pouvoir, et le lecteur sait d'avance que, chez lui, tout est possible sauf l'ennui.

Fiche technique

Catégories Livres Littérature - Art - Musique Policier/Espionnage
ÉditeurRobert Laffont
ReliureBroché
Parution1998
Nombre de pages1058
Hauteur20
Largeur13.5
Épaisseur2.8
Poids0.653 Kg

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le fantôme de l'Opéra

Gaston Leroux
Le fantôme de l'Opéra
La Reine du Sabbat - Les Ténébreuses - La Mansarde en or