Un régicide au nom de Dieu

L'assassinat d'Henri III - 1er août 1589

C’est un des rois les moins aimés de l’Ancien Régime, et l’un des plus méconnus, qui meurt sous le poignard du moine Jacques Clément. 

Plus de détails

En stock (1)

9,95 €

En savoir plus

   De ce règne presque oublié, Nicolas Le Roux restitue les desseins secrets et les drames sanglants. Il décrit un monarque hanté par l’ambition de pacifier le royaume, de réconcilier ses sujets et de régénérer l’autorité royale par la piété, la justice et la douceur. Il analyse les violentes résistances que les catholiques zélés opposent à ce rêve d’harmonie, jusqu’à faire la guerre à leur propre souverain.

   Faisant parler les voix et les passions de ces années terribles, l’auteur propose une lecture renouvelée de l’extrémisme ligueur, de ses pulsions meurtrières et de ses fantasmes tyrannicides.


L'auteur : Nicolas Le Roux
Nicolas Le Roux enseigne l'histoire moderne à l'université de Paris-Sorbonne.
Il est l'auteur notamment de La Faveur du roi. Mignons et courtisans au temps des derniers Valois (2001).

4ème de couverture

   C’est un des rois les moins aimés de l’Ancien Régime, et l’un des plus méconnus, qui meurt sous le poignard du moine Jacques Clément. Avec lui, au milieu des guerres de Religion qui n’en finissent pas, s’éteint la dynastie des Valois : un chapitre se referme, une autre histoire de la monarchie commence, inaugurée par l’accession au trône d’Henri de Bourbon. Avec ce successeur, la figure du prince tend à se détacher de la communauté des humains et acquiert, par l’investiture divine, une dimension d’absolu.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France Lys de France
ÉditeurFolio
ReliureBroché
ParutionJanvier 2018
Nombre de pages ou Durée592
Hauteur18
Largeur11
Épaisseur2.5

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Un régicide au nom de Dieu

Nicolas Le Roux
Un régicide au nom de Dieu
L'assassinat d'Henri III - 1er août 1589

C’est un des rois les moins aimés de l’Ancien Régime, et l’un des plus méconnus, qui meurt sous le poignard du moine Jacques Clément.