Réflexions sur la révolution libérale

Etudes de philosophie politique

En stock Occasion

14,00 €

En savoir plus

    Le sommaire détaillé est en photo.


L'auteur : Philippe Lauria
Docteur en philosophie, auditeur de l’Institut des Hautes études de Défense Nationale (IHEDN), est aussi l’auteur de Cantor et le transfini, mathématique et ontologie, L’Harmattan, 2004 ; Christ-Roi, politique et religion, Cep, 2006 ; Le Dieu caché, Michel Onfray éclairé par Blaise Pascal, Cep 2006.

4ème de couverture

   Avec le retour des hérésies au Moyen-âge, ce n'est pas seulement l'antique gnose qui refait surface, c'est aussi un nouvel horizon qui paraît s'ouvrir, celui de l'humanisme et de l'ère heureuse du saint Esprit, royaume du bonheur humain dans le temps de l'histoire.

   Cette renaissance qui plonge ses racines au milieu du Moyen Age porte avec elle des espérances contemporaines qui intéressent de façon inédite la politique :

  • espérances d'une spiritualité plus pure, plus authentique, dégagée des liens de l'Eglise et qui en appelle à la conscience intime de la personne ;
  • espérances d'une justification de la prospérité économique comme expression du bonheur et signe d'élection divine ;
  • espérances au sujet d'un souverain qui sert le Peuple tout comme le Christ-Roi lave les pieds de ses disciples ;
  • enfin, l'espoir d'une indulgence morale à l'égard de toutes les faiblesses.

Autant d'espérances que l'illusions qui forment l'histoire toujours actuelle et réactivée d'un processus qui occupe un demi millénaire et que nous appelons la révolution libérale.

Fiche technique

Catégories Livres Sciences Politiques Théologie, Philosophie Etudes
Éditeur Le Cep
Reliure Broché
Conditionnement Livre non lu - Couverture défraîchie. Intérieur neuf
Parution 2006
Nombre de pages 120
Hauteur 21
Largeur 13
Épaisseur 0.7
État Occasion

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Réflexions sur la révolution libérale

Philippe Lauria
Réflexions sur la révolution libérale
Etudes de philosophie politique