Marcel Van

ou l'infinie pauvreté de l'amour

Disponible sous peu

16,30 €

En savoir plus

Sur Présent du mercredi 28 décembre 2011 :

..." Mais les liens de Marcel Van et de la France devaient recevoir une consécration encore plus précise et plus stupéfiante ; c’est une prière que Jésus lui a dictée à l’usage des « seuls Français ».

Jésus : « Petit enfant de mon Amour, écoute, je vais te dicter une prière, et cette prière, je veux que les Français me la récitent.

« “Seigneur Jésus, aie compassion de la France, daigne l‘étreindre dans ton Amour et lui en montrer toute la tendresse.

« Fais que remplie d’amour pour toi, elle contribue à te faire aimer de toutes les nations de la terre.

« O Amour de Jésus, nous prenons ici l’engagement de te rester à jamais fidèles et de travailler d’un cœur ardent à répandre ton Règne dans tout l’univers. Amen.”

« O mon enfant, dis aux Français que cette prière est celle-là même que je veux entendre de leur bouche. Elle est sortie de mon cœur brûlant d’amour et je veux que les Français soient les seuls à la réciter… mon enfant, la France est toujours le pays que j’aime et chéris particulièrement… J’y rétablirai Mon Amour. »

Après l‘épopée de Jeanne d’Arc, cet extraordinaire appel résonne comme un nouveau Baptême de la France. Hélas, il reste confidentiel et le Seigneur Jésus attend patiemment nos prières. Les Evêques apparemment n’en parlent pas. Peut-être attendent-ils la future béatification ? Espérons que ce silence ne vient pas par simple prudence diplomatique, ..."


Ce livre donne un regard d'ensemble sur son parcours et sur les nombreux écrits recueillis par son directeur spirituel, le Père Antonio Boucher.

Dieu nous appelle par Jésus à entrer dans le mystère de son " infinie pauvreté " pour que le monde croie et soit sauvé.

Le procès de béatification de Marcel Van a été ouvert en 1997.


L'auteur : Gilles Berceville
Gilles Berceville est dominicain.
Il est né en 1961 et a été ordonné prêtre en 1991. Docteur en théologie, il est professeur au Theologicum de l'Institut catholique de Paris.

Co-auteur(s) : Préface de Jules Mimeault

4ème de couverture

Joachim Nguyen Tân Van (1928-1959), de son nom de religieux Frère Marcel, a laissé dans ses écrits un témoignage poignant sur l'époque tourmentée de la fin de l'Indochine française.

Il nous conduit à l'espérance et au partage comme seul un pauvre peut le faire

Né dans un village catholique du Nord du Vietnam, Van vécut ses derniers jours dans un camp de rééducation communiste, dont il avait tenté de s'échapper pour rapporter l'Eucharistie à ses compagnons de captivité.

Le désir de Dieu et de la sainteté oriente toute sa vie depuis l'enfance. Victime de mauvais traitements dans sa jeunesse, il comprit que sa mission serait de " transformer la souffrance en joie ".

Découvrant Thérèse de Lisieux à l'âge de quatorze ans, Van se mit à son école et apprit d'elle à se confier en toutes choses à l'amour infini du Père.

Il accepta de devenir comme elle un " apôtre caché de l'Amour ", entrant comme frère servant dans la Congrégation du Très Saint Rédempteur et offrant sa vie en union avec le Christ pour l'Eglise, la paix, les enfants et les pécheurs.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Spiritualité
ÉditeurL'Emmanuel
Parution2009
Nombre de pages ou Durée200
Hauteur21
Largeur13

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Marcel Van

Gilles Berceville
Marcel Van
ou l'infinie pauvreté de l'amour