Sainte Maria Goretti

et le mystère de la Rédemption

En stock

25,50 €

En savoir plus

Très nombreuses photos in- texte en noir et blanc


Incomparable leçon de mystique et de morale, intimement liées, d'une actualité brûlante, pour nos jeunes comme pour leurs parents qui trouveront dans l'humble famille Goretti un très attachant modèle et de sages conseillers pour vivre et mourir dans la " pureté positive ".

Il me semble que rien ne pourra jamais égaler tant d'émotions réunies.


4ème de couverture

En 1900, l'Agro Romano est une terre marécageuse infesté par la malaria. Mais là il y a toujours du travail pour les pauvres gens.

Luigi Goretti s'y est embauché et installé avec sa femme et leurs six enfants dans une maison qu'ils partagent avec les Serenelli.

Entre les deux familles le contraste est total.

Dans celle des Serenelli, un père brutal et buveur, et son fils orphelin de mère qui a fait son éducation parmi les marins débauchés du port de Torrette.

Chez les Goretti, la piété et la crainte de Dieu, une immense patience et un courage que rien ne rebute.

Et, en exemple à tous, l'ange de la famille, " Marietta ", qui a gardé le souvenir du sourire dont la Vierge, un jour lui fit la grâce.

La première récolte n'a pas encore mûri que Luigi est terrassé par la maladie impitoyable.

Plus active et oublieuse d'elle-même que jamais, Maria adoucit la terrible épreuve de tous, tandis qu'Alessandro, le fils Serenelli, dépravé par d'ignobles lectures, se prend d'une passion brutale pour l'innocente enfant.

C'est alors un mystère de grâce et de miséricorde qui s'opère : l'enfant prédestinée n'a plus en pensée que le salut de celui qui perd son âme.

Et c'est dans ces sentiments qu'elle fait sa première communion, comme une fiancée s'offrant à son unique Époux pour la rédemption d'Alessandro.

Elle mourra, vierge et martyre, violemment et douloureusement tuée par celui-ci, en pardonnant à son assassin, et demandant en grâce de l'avoir auprès d'elle en Paradis.

Tandis qu'Alessandro est en prison, Maria lui apparaît et touche son cœur d'un réel repentir.

Il se convertit radicalement et accepte ses trente années de réclusion en expiation de son crime.

Une fois rendu à la liberté, il s'en va demander pardon à Assunta, la mère de Maria... qui l'accueille comme un fils, et avec elle, il fera tout pour la glorification de la petite victime.

Assunta et Alessandro connaîtront les heures glorieuses de la béatification et de la canonisation de Maria, en 1947 et en 1950.

Alessandro mourra en 1970 après avoir mené une vie pénitente et obscure, à l'ombre d'un monastère, dans l'attente confiante d'aller retrouver au Ciel celle qui lui a pardonné et qui reste l'ange protecteur de sa vie.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Saints, Témoins, biographies
ÉditeurC.R.C.
ReliureRelié toile sous jaquette illustrée en couleurs
Parution2001
Nombre de pages ou Durée310
Hauteur22
Largeur16.5

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Sainte Maria Goretti

Sœur Françoise de La Sainte Colombe
Sainte Maria Goretti
et le mystère de la Rédemption