Thomas More

Texte inédit

"Le iplote ne quitte pas le navire devant la tempête parce qu'il ne peut maîtriser le vent".

Plus de détails

En stock

9,40 €

En savoir plus

Un cahier photos de 8 pages en couleurs hors-texte.


L'auteur : Marie-Claire Phélippeau
Docteur ès lettres et agrégée d'anglais, spécialiste de Thomas More et de la Renaissance anglaise. Elle anime des colloques et séminaires internationaux et dirige la revue universitaire Moreana qui, créée en 1963 par Germain Marc'hadour, fait l'état de la recherche concernant Thomas More et la Renaissance. Elle est l'auteur de Pour l'amour du ciel : la mort, le péché et l'au-delà dans les écrits de Thomas More (Moreana Editions, 2012) et poursuit ses recherches sur l'oeuvre de More, notamment sur L'Utopie, publiée en 1516.

4ème de couverture

   Auteur de l'Utopie (1516), ce pays de nulle part qui possède "la meilleure forme de communauté politique", où règnent la justice sociale et la tolérance, et où personne ne manque de rien, Thomas More, 1478-1535, fut activement engagé dans son époque. Chargé d'ambassades en Europe, signataire de la paix des Dames, ce juriste de formation, amie d'Erasme, avec lequel il entretenait une correspondance fidèle, fut un homme de loi brillant et généreux, doublé d'un homme de lettres à la verve mordante et plein d'humour.

   Homme de Dieu, en lutte contre les réformateurs luthériens, il publia un retentissant Dialogue concernant les hérésies. Refusant de renier sa foi en l'Eglise de Rome, il fut emprisonné à la Tuur de Londres et exécuté le 6 juillet 1535. Au pied de l'échafaud, il déclara à son bourreau : "Merci de m'aider à monter. Pour la descente, je me débrouillerai tout seul".

Fiche technique

Catégories Livres Religion Saints, Témoins, biographies
ÉditeurFolio
ReliureBroché
Parution2016
Nombre de pages282
Hauteur18
Largeur11
Épaisseur1.9

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Thomas More

Marie-Claire Phélippeau
Thomas More
Texte inédit

"Le iplote ne quitte pas le navire devant la tempête parce qu'il ne peut maîtriser le vent".