Comment les chrétiens sont devenus catholiques

Ier - Vème siècle

On imagine volontiers que  l'Eglise, depuis ses origines, est une, catholique (universelle), apostolique (organisée par les apôtres de Jésus et romaine (sous l'autorité de l'évêque de Rome), ...

Plus de détails

En stock

20,76 €

En savoir plus

   Appuyé sur une connaissance intime des sources chrétiennes et non chrétiennes et nourri des recherches les plus récentes, ce livre riche et suggestif décrit un long processus de construction qui se clôt avec la transformation du christianisme en religion impériale à partir du règne de Constantin, le concile de Nicée (325) et finalement celui de Chalcédoine (451). Il renouvelle profondément l'histoire concrète des quinze ou vingt premières générations de chrétiens.

Au sommaire :

  • Avant-propos
  • Une configuration en petits groupes
  • Eglise des réseaux, Eglises en réseau
  • Au défi de l'universalité
  • Une orthodoxie en devenir
  • Unité et uniformité : Querelles de rites
  • Acculturation et indigénisme : la reconfiguration du champ de mission
  • Intégrisme et catholicité : à l'heure des schismes
  • Pratique synodale et mouvement d'unification
  • La dynamique impériale. Réunification et centralisation
  • Catholicité ou oecuménisme. Le siècle des conciles généraux 325-451
  • Conclusion

L'auteur : Marie-Françoise Baslez
Marie-Françoise Basiez, ancienne élève de l'Ecole normale supérieure, est professeur d'histoire des religions à l'université de Paris-Sorbonne. Elle est spécialiste d'histoire des religions dans le monde gréco-romain.

4ème de couverture

   On imagine volontiers que l'Eglise, depuis ses origines, est une, catholique (universelle), apostolique (organisée par les apôtres de Jésus) et romaine (sous l'autorité de l'évêque de Rome), que les Eglise orientales sont restées indépendantes our des raisons intellectuelles ou historiques, que le culte a toujours été rendu de la la même manière et le dogme fixé de toute éternité. Essaimage, dissidence et persécutions n'auraient-ils donc changé en rien le devenir des communautés chrétiennes durant leurs quatre ou cinq premiers siècles d'existence ? La construction de l'identité catholique aurait-elle été aussi linéaire qu'on le croit encore souvent ?

   Au contraire, la réalité et que la marche vers l'universalisme se déroule sous le signe de tensions continuelles. Au commencement, il n'y a pas de doctrine, mais seulement un message, l'évangile. Il n'y a pas non plus d'organisation, sinon locale. Les communautés développent une conscience collective, l'enseignement et la discipline se construisent au fil des siècles sous l'effet de contraintes extérieures, notamment politiques, tout autant que des évolutions de la pensée antique dans un perpétuel bouillonnement d'idées.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Histoire de l'Eglise
ÉditeurTallandier
ReliureBroché
ParutionFévrier 2019
Nombre de pages ou Durée320
Hauteur21.5
Largeur14.5
Épaisseur2.5
Poids0.412 Kg

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Note 
(18/03/2019)
Une très bonne analyse

Après"Comment notre Monde est devenu chrétien" cet ouvrage coule de source... En effet : l'Eglise s'est efforcée d'être universelle, c'est à dire d'irradier un dogme, des pratiques et une organisation unifiés. Sur fond de division entre Orient et Occident, d"hérésies, de conciles contrôlés ou non par le pouvoir politique, l'auteur décrit avec minutie les étapes de la formation d'une religion appelée, en vertu des préceptes évangéliques, à se répandre sur toute la planète.

    Donner votre avis

    Comment les chrétiens sont devenus catholiques

    Marie-Françoise Baslez
    Comment les chrétiens sont devenus catholiques
    Ier - Vème siècle

    On imagine volontiers que  l'Eglise, depuis ses origines, est une, catholique (universelle), apostolique (organisée par les apôtres de Jésus et romaine (sous l'autorité de l'évêque de Rome), ...