Dieu au banc des accusés

En stock

20,00 €

En savoir plus

..." Mon argument contre Dieu était que l'univers me semblait terriblement cruel et injuste. Mais d'où me venait le concept du juste et de l'injuste ? On ne dit pas qu'une ligne est tordue tant qu'on a pas une certaine idée de ce qu'est une ligne droite. A quoi donc est-ce que je comparais l'univers quand je le qualifiais d'injuste ? ..."

C.S. Lewis.


L'auteur : C.S. Lewis
Clive Staple Lewis est né à Belfast en 1898.
Enfant, il était fasciné par les mythes, les contes de fées et les légendes que lui racontait sa nourrice irlandaise. L'image d'un faune transportant des paquets et un parapluie dans un bois enneigé lui est venue à l'esprit quand il avait seize ans. Mais c'est seulement de nombreuses années plus tard, alors que C. S. Lewis était professeur à l'université de Cambridge, que le faune fut rejoint par une reine malfaisante et un lion magnifique.
Leur histoire, Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire magique, est devenue un des livres les plus aimés de tous les temps.

Six autres volumes ont suivi.
Le prestigieux prix Carnegie, la plus haute distinction de littérature pour la jeunesse au Royaume-Uni, a été décerné au dernier volume, La Dernière Bataille, en 1956. C'est J. R. R. Tolkien qui a présenté Pauline Baynes à C. S. Lewis. Ses illustrations pour Le Monde de Narnia s'étalent sur une période remarquablement longue, depuis Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire magique, paru en 1950, jusqu'à la mise en couleurs, à la main, de l'intégralité des sept titres, près de cinquante ans plus tard ! Pauline Baynes a remporté la Kate Greenaway Medal et compte parmi les meilleurs illustrateurs pour enfants de notre époque.

Co-auteur(s) : Traduction de A. et E. Huser - Préface de Walter Hooper

4ème de couverture

Dieu au banc des accusés est un recueil d'essais et de discours sur des sujets très variés, touchant à quelques grandes questions que l'homme se pose face à Dieu.

Ouvrir un livre de Lewis, c'est toujours comme ouvrir une fenêtre dans une pièce qui sent le renfermé.

C'est particulièrement vrai des brefs articles de ce recueil qu'il avait l'habitude de rédiger pour certains périodiques.

Qu'il s'agisse du "mythe devenu fait", de la réalité des miracles, des rapports entre science et religion ou de la tendance de l'homme moderne à rendre Dieu responsable de tous les maux de l'univers, Lewis nous interpelle et nous entraîne dans des réflexions lumineuses, celles qui lui ont fait dire : L'athéisme s'avère être trop simpliste.

Si l'univers dans son ensemble n'a aucune signification, nous n'aurions jamais dû découvrir qu'il n'a aucune signification.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Défense de la Foi
Éditeur Raphaël
Parution 2011
Nombre de pages ou Durée 170
Hauteur 21
Largeur 12

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Dieu au banc des accusés

C.S. Lewis
Dieu au banc des accusés