Lumière sur l'échafaud suivi de cellule 18

Lettres de prison de J. Fesch guillotiné le 1er octobre 1957 à 27 ans

Lorsque le 25 février 1954, à Paris, Jacques Fesch assomme un changeur pour le voler, puis tire sur un agent de police avant de fuir, il vient de signer son arrêt de mort. Trois ans et demi après, au terme de six mois de procès, J. Fesch est guillotiné le 1er octobre 1957. Qui pouvait savoir alors que la mort de Jacques ...

Plus de détails

Hors stock Occasion

19,50 €

En savoir plus

   Au sommaire :

   LUMIERE SUR L'ECHAFAUD

   Le drame - Qui est Jacques Fesch? - Jacques Fesch vu par Pierrette Fesch - Explication des faits par Fesch - Conversion - Vie nouvelle - Progression - Le procès - Réflexions de Jacques Fesch sur le procès - L'heure des ténèbres - Jacques Fesch reçoit la certitude de sa mort - " Je vis des heures merveilleuses " - La fin du voyage - Dernière nuit - L'exécution

   CELLULE 18

   Préface - En prison-  Après la condamnation - Purification - Angoisse, appréhension de l'heure fatale - Jacques s'examine et se juge-  Espoirs humains, ennui, appréhension, révolte intérieure - Menées des syndicats de la police pour faire avancer l'exécution - Deuxième conversion - Période de nuit spirituelle - Nouvelle montée spirituelle - Nouvelle période de nuit spirituelle - Approche de la fin - Nouvelle et dernière montée spirituelle - Témoignage


4ème de couverture

   Lorsque le 25 février 1954, à Paris, Jacques Fesch assomme un changeur pour le voler, puis tire sur un agent de police avant de fuir, il vient de signer son arrêt de mort. Trois ans et demi après, au terme de six mois de procès, J. Fesch est guillotiné le 1er octobre 1957.

   Qui pouvait savoir alors que la mort de Jacques allait révéler au monde entier la vertigineuse ascension spirituelle du prisonnier ? Jésus était venu le rejoindre au fond de la Cellule 18. Ses nombreuses lettres et confidences, véritable journal de son âme, ont bouleversé autant les " bien portant " qu'une multitude plongée dans l'épreuve ou nombre de prisonniers croupissant au fond de leur prison. Jacques, toi " le bon larron du XXe siècle ", comme on t'appelle de par le monde, toi l'enfant du Cœur miséricordieux du Père, sauvé par pure grâce, tu es la preuve vivante qu'il n'est pas une nuit qui ne puisse être illuminée par la lumière de Jésus, pas une impasse qui ne puisse déboucher sur un pays sans frontières, pas une solitude qui ne puisse être visitée, habitée...

Fiche technique

Catégories Livres Religion Histoire Livres d'occasion / livres neufs abimés Saints, Témoins, biographies Biographies / Témoignages
ÉditeurTéqui
ReliureBroché
ConditionnementLivre non lu. Tranche très légèrement noircie.
Parution2007
Nombre de pages288
Hauteur20.5
Largeur13.5
Épaisseur2.3
ÉtatOccasion

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Lumière sur l'échafaud suivi de cellule 18

Augustin-Michel Lemonnier
Lumière sur l'échafaud suivi de cellule 18
Lettres de prison de J. Fesch guillotiné le 1er octobre 1957 à 27 ans

Lorsque le 25 février 1954, à Paris, Jacques Fesch assomme un changeur pour le voler, puis tire sur un agent de police avant de fuir, il vient de signer son arrêt de mort. Trois ans et demi après, au terme de six mois de procès, J. Fesch est guillotiné le 1er octobre 1957. Qui pouvait savoir alors que la mort de Jacques ...