Le journal d'Anne-France

Roman

Je m'appelle Anne-France, marie, Geneviève, Jeanne Razaveth. Je vais mourir bientôt et je n'ai pas peur. Je...

Plus de détails

En stock

13,27 €

En savoir plus

ANNE BRASSIE, LIRE SOUS LES SAPINS - Petite sélection de'une année de lectures, décembre 2018 

ANNE BRASSIE - PRESENT DU 6 DECEMBRE 2018  - SELECTION PRIX PRESENT

   Un très beau texte est né à l’automne 2017 dans une nouvelle maison d’édition, Altitude. Romain Guérin dans Le journal d’Anne-France imagine une vieille femme affamée rédigeant dans une soupente l’histoire de sa vie, jusqu’à ce que mort s’ensuive. Elle a perdu l’homme de sa vie et le père de son fils à la dernière guerre. Son fils à la guerre d’Algérie. Elle a été contrainte de vendre son commerce aux nouveaux habitants de sa ville. Aucune aide sociale pour elle qui s’appelle Anne-France.

   D’une immense poésie, d’un grand réalisme, cette métaphore est notre histoire. Un véritable écrivain est né. Jean Raspail me l’a confirmé. Je lui donnerais volontiers ce nouveau prix de Présent.

STEPHANE BLANCHONNET : Un roman vrai...

   Découvrir un vrai talent d’écrivain dans la mouvance nationale est finalement chose rare. Mais rare ne veut pas dire impossible et nous tenons avec Romain Guérin, poète et romancier, une heureuse exception. Son premier roman, Le Journal d’Anne-France, mérite la plus grande attention.

   Il se présente comme un récit autobiographique écrit par une vieille dame née avant la Seconde guerre mondiale et qui a traversé tous les drames et toutes les transformations de la société française depuis cette époque : la débâcle, l’occupation, l’épuration, la décolonisation, mai 68 et le féminisme, l’immigration de masse, l’effondrement des valeurs familiales, nationales, traditionnelles, et le regain qu’elles connaissent dans la nouvelle génération à laquelle l’auteur appartient.

   On ne trouve dans ce premier roman aucun des défauts que l’on pouvait redouter chez un jeune romancier engagé dans le débat d’idées : pas de personnages factices venant simplement illustrer une thèse, pas de prêche ou de situation trop manichéennes. Au contraire, les personnages sont vivants, concrets, dotés d’une personnalité originale, et les situations sont enracinées dans le tragique de l’existence. L’aisance du style et la qualité de l’analyse psychologique surprennent aussi chez un si jeune auteur. ... 

   Les jeunes militants de la cause nationale liront avec profit ce livre, qui est un vrai roman, une véritable oeuvre d’art, et cette lecture nourrira chez eux d’autres vertus, allumera d’autres passions, éveillera d’autres curiosités, que celles qu’ils ont l’habitude de trouver chez les conférenciers, blogueurs, polémistes, youtubeurs, qu’ils fréquentent assidûment.


L'auteur : Romain Guérin

4ème de couverture

   Je m'appelle Anne-France, Marie, Geneviève, Jeanne, Razaveth. Je vais mourir bientôt et je n'ai pas peur. Je meurs sans angoisse et dans la joie d'éviter l'humiliation ultime des maisons de retraite, véritables mouroirs pour ancêtres gênants, authentiques camps de concentration pour vieillards surnuméraires.

   Mais je meurs un peu furieuse. Les comédiens rêvent de mourir sur scène d'où le mythe de la fin héroïque de Molière, leur saint patron. En revanche, jamais à ma connaissance un écrivain n'a rêvé de mourir sur son bureau, la tête gisante sur sa feuille blanche ou sur le clavier de sa machine à écrire.

   Moi que ne suis pas écrivain, c'est la mort que j'ai choisie. Ecrire jusqu'à en mourir.

Fiche technique

Catégories Livres Littérature Romans / Essais / Pamphlets...
ÉditeurAltitude
ReliureBroché
ParutionDécembre 2017
Nombre de pages156
Hauteur21
Largeur15
Épaisseur1.3

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Note 
(29/01/2019)
Sur le blog d'Anne Brassié

Une vieille dame raconte comment le monde contemporain lui a pris le père de son fils, son fils, son commerce et pour finir sa vie puisqu’ on la laisse sans aide dans sa chambre sous les toits. Très bien écrit et si vrai !

  • Une personne a trouvé ce commentaire utile.
Note 
(07/12/2018)
Une très belle lecture pour Noël

Je vous conseille d'en écouter les commentaires de Virginie Vota sur You-tube. Elle en parle admirablement... Une pépite à mettre dans sa bibliothèque.

  • Une personne a trouvé ce commentaire utile.

Donner votre avis

Le journal d'Anne-France

Romain Guérin
Le journal d'Anne-France
Roman

Je m'appelle Anne-France, marie, Geneviève, Jeanne Razaveth. Je vais mourir bientôt et je n'ai pas peur. Je...