Albert Bligny

Un peintre de Château-Thierry

   Avec la collaboration de Noël Coret et de Francis Bligny

   Né à Château-Thierry en 1849, Albert Bligny renonça à la carrière de notaire conforme à la tradition familiale pour s'installer à Paris où il entra comme élève dans l'atelier de Léon Bonnat.

Plus de détails

En stock

25,00 €

En savoir plus

   Un magnifique livre d'art.



Co-auteur(s) : Noël Coret et Francis Bligny

4ème de couverture

   Albert Bligny exposera très régulièrement au Salon de 1875 jusqu'à sa mort en 1908. Artiste discret et estimé, il fut à la fois peintre, aquarelliste, dessinateur et illustrateur d'ouvrages littéraires. Il retint l'attention du public par sa peinture militaire, son thème de prédilection. ce qui ne manquait pas d'étonner ses amis et compatriotes qui l'appréciaient pour son humeur pacifique et sa discrétion.

   Albert Bligny a le charme discret mais tenace d'un artiste qui se voulait sobre et exact, qui additionne à la justesse du regard une empathie bienveillante pour ces soldats compatriotes dont il partagea le quotidien loris de la guerre de 1870. Engagé la vie militaire ne fut pas virtuelle, il en fit l'expérience comme ses m maîtres de la peinture militaire, Detaille, Meissonier, confronté à une défaite humiliante qui allait marquer des générations.

   Il fit le choix de vivre sa vie en qualité d'artiste et du bout de son pinceau, sa vision du monde militaire, glorieuse et fascinée par l'épopée napoléonienne ne manque pas d'humour. De batailles en retraites, de farandoles en cavalcades, il reste à deviner qui fut le discret Albert Bligny.

Fiche technique

Catégories Livres Beaux livres Arts / Guides / Récits de voyages
ÉditeurSomogy
ReliureAlbum relié
ParutionDécembre 2016
Nombre de pages204
Hauteur23.5
Largeur23.5
Épaisseur2
Poids1.116

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Albert Bligny

Christiane Sinnig-Haas
Albert Bligny
Un peintre de Château-Thierry

   Avec la collaboration de Noël Coret et de Francis Bligny

   Né à Château-Thierry en 1849, Albert Bligny renonça à la carrière de notaire conforme à la tradition familiale pour s'installer à Paris où il entra comme élève dans l'atelier de Léon Bonnat.