Chasseurs Parachutistes 1935 - 2005

Un ciel de gloire

Disponible

52,00 €

En savoir plus

Très nombreuses illustrations et photos en couleurs


De cette phalange héroïque, après soixante-dix années au service de la France et des TAP, seuls demeurent «les rapaces qui fondent du ciel». Le 1er RCP assume avec enthousiasme toutes les missions que peut lui confier la Nation pour la défense de ses citoyens et la protection de ses intérêts vitaux.


L'auteur : Pierre Dufour
Pierre Dufour a été rédacteur en chef adjoint du mensuel de la Légion étrangère : Képi blanc. Il est l 'auteur de nombreux articles dans des revues françaises et étrangères (Historia, Soldiers of Fortune) et de plus de quarante ouvrages historiques et militaires consacrés à l'ancien empire colonial français dont La France au Levant chez Pygmalion.

4ème de couverture

Pionniers du parachutisme militaire avec Geille et Cahuzac au camp de Pujault en 1935, groupes d'infanterie de l'air dans la tourmente de 1940, les chasseurs parachutistes sont à l'origine des splendides formations TAP qui ont écrit en lettres de sang les pages les plus glorieuses de ces soixante-dix dernières années.

Les «Bataillons du ciel» comme les a si bien nommés Joseph Kessel, naissent en Grande-Bretagne du refus de la défaite. Un an après sa création, une unité d'infanterie de l'air se distingue en Libye et en Cyrénaïque après avoir eu l'honneur d'être admise au Special Air Service (SAS) en 1942. Tandis qu'au Maroc est formé le 1er régiment de chasseurs parachutistes (RCP), en Angleterre, les 2e et 3e RCP constituent l'avant-garde de la Libération. Combattant durement dans les Vosges, puis en Alsace, le 1er RCP s'illustre à Jebsheim dans les premiers jours de 1945.

Mais voici l'Indochine, qui sera tout à la fois le calvaire et la gloire des parachutistes. Les 2e et 3e RCP dissous, ce sont les trois bataillons du 1er RCP et le 10e BPCP qui relèvent le défi des paras des rizières. Le 2/1er RCP succombera, comme ses frères d'armes, dans le cratère embrasé de Dien-Bien-Phu.

Déjà la relève est prête car voici la «Toussaint sanglante» qui annonce la «Déchirure» algérienne. Quatre régiments : les 1er, 9e, 14e et 18e RCP constitués d'appelés seront engagés dans cette guerre sans nom.

Le 9e RCP se distinguera particulièrement dans le secteur de Souk-Ahras sur le barrage algéro-tunisien en 1958. Au cours des sept années de cette guerre difficile, les 1er, 14e et 18e RCP, sous le commandement de chefs prestigieux, prennent également leur part de gloire et se montrent dignes de leur aînés.

Depuis, l'armée de terre a subi de profondes restructurations. Les TAP ont vu disparaître, non sans nostalgie, plusieurs de leurs formations. Les chasseurs parachutistes qui étaient présents partout où le devoir les appelait : au Liban, au Cambodge, dans les Balkans ont vécu avec tristesse la dissolution du 9e RCP en juin 1999.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Beaux livres Histoire militaire
Éditeur Lavauzelle
Reliure Album relié sous jaquette illustrée en couleurs
Parution 2005
Nombre de pages ou Durée 320
Hauteur 30
Largeur 22.5

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Chasseurs Parachutistes 1935 - 2005

Pierre Dufour
Chasseurs Parachutistes 1935 - 2005
Un ciel de gloire