Les avions de Renseignement Electronique

50 ans d'activités secrètes racontées par les acteurs

Disponible

28,00 €

En savoir plus

C'est l'histoire de ces avions de Renseignement Electronique et de leurs missions que le Comité Historique de l'Association Guerrelec a entrepris de retracer dans cet ouvrage, au travers des témoignages de vingt-huit acteurs de cette aventure peu connue. Tous les auteurs de ces récits ont participé à ces activités, soit en préparant ou en réalisant les programmes techniques au niveau de l'industrie, de la DGA et des états-majors, soit dans les unités opérationnelles en effectuant ces missions très spéciales tenues secrètes pendant la Guerre Froide.


L'auteur : Collectif

Co-auteur(s) : Ouvrage collectif, témoignages recueillis par le Comité Historique de l'Association Guerrelec.

4ème de couverture

Qui se souvient des C 47 Gabriel de l'armée de l'air, hérissés d'antennes, qui survolaient l'Algérie à la fin des années 1950, à l'écoute des transmissions des rebelles ?

Les Noratlas Gabriel ont pris leur relève au début de la Guerre Froide pour promener leurs « grandes oreilles » sur le théâtre européen, des côtes de la mer Baltique à la frontière tchécoslovaque et dans les couloirs de Berlin. Pendant quarante-cinq ans, les avions de Renseignement Electronique français ont participé silencieusement à l'évaluation de la menace que constituaient les forces du Pacte de Varsovie et à la reconstitution de leur ordre de bataille. A bord, des équipes d'opérateurs écoutaient, enregistraient et analysaient leurs transmissions et leurs émissions radar, pour connaître leur état de préparation, les performances de leurs matériels, leurs procédures de combat et pour découvrir leurs intentions. Au fil du temps, les techniques ont progressé, les besoins et les moyens aériens ont évolué. Les Transall ont remplacé les Noratlas. Deux DC 8 Sarigue ont couvert le besoin « stratégique », deux Transall, le besoin « tactique », et un hélicoptère spécialisé, le besoin « technique ». Avec ses Neptune, ses Breguet Alizé ou Atlantic et, aujourd'hui encore avec ses Atlantique II, l'aéronautique navale a largement contribué au recueil du Renseignement d'origine électromagnétique.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire militaire
ÉditeurLavauzelle
Parution2004
Nombre de pages ou Durée420
Hauteur21
Largeur15

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Les avions de Renseignement Electronique

Collectif
Les avions de Renseignement Electronique
50 ans d'activités secrètes racontées par les acteurs