Les Templiers

Le procès engagé par le roi de France Philippe le Bel contre les Templiers et la suppression de leur ordre par le concile de Vienne en 1312 ont été à l’origine du développement d’une pseudo-histoire et de légendes ...

En stock

5,00 €

En savoir plus


L'auteur : Alain Demurger
Maître de conférence honoraire en histoire médiévale à l'université de Paris I, Alain Demurger a choisi pour terrain de prédilection l'histoire de la croisade et des ordres religieux militaires ainsi que celle de l'Etat en France à la fin du Moyen Age. So"n Vie et mort de l'ordre du Temple" récemment refondu (Les Templiers, 2005) et sa contribution à la Nouvelle Histoire de la France médiévale (t. V, 1990) sont devenus incontournables, tout comme risque de le devenir Croisades et croisés au Moyen Age (2006).

4ème de couverture

   Le procès engagé par le roi de France Philippe le Bel contre les Templiers et la suppression de leur ordre par le concile de Vienne en 1312 ont été à l’origine du développement d’une pseudo-histoire et de légendes qui ont totalement occulté l’histoire de ce qui a été le premier ordre religieux-militaire de la chrétienté médiévale.

   Né vers 1120 en Terre sainte et pour la Terre sainte, le Temple est le fils de la chrétienté latine d’Occident ; l’Occident dynamique du XIIe siècle. Il tirait de l’Occident, où il était solidement implanté, une grande partie des revenus et des moyens matériels et humains dont il avait besoin pour remplir sa mission en Orient : la protection armée des pèlerins visitant Jérusalem et le Sépulcre du Christ ; la défense des Etats latins d’Orient (Antioche, Tripoli, royaume de Jérusalem) établis après le succès de la première croisade et bien évidemment confrontés à leurs voisins musulmans. Il s’engagea aussi, quoi qu’avec prudence, sur le terrain de la reconquête en péninsule Ibérique : on y trouve aujourd’hui les plus beaux exemples de son architecture militaire.

   L’ordre du Temple n’a jamais failli dans sa mission et sa fin tragique ne doit pas grand chose à son histoire. Il a été un bouc-émissaire, un pion - opportunément disponible - dans le violent conflit, très idéologique qui, durant le règne de Philippe le Bel, a opposé le roi de France et le pape, l’Etat et l’Eglise.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France Etudes
ÉditeurGisserot
ReliureBroché
Parution2007
Nombre de pages128
Hauteur19
Largeur12.5

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Les Templiers

Alain Demurger
Les Templiers

Le procès engagé par le roi de France Philippe le Bel contre les Templiers et la suppression de leur ordre par le concile de Vienne en 1312 ont été à l’origine du développement d’une pseudo-histoire et de légendes ...