Calvin

Disponible

23,40 €

En savoir plus

   Ainsi fut-il, selon Aimé Richardt, " à sa manière, un prophète, aussi un savant théologien, un administrateur d'une redoutable efficacité " ajoutant qu'" il manqua toujours d'amour et de charité ", ce qui rejoint, en négatif, la pensée de Pierre Jourda : " Il mit l'accent sur la foi plus que sur l'espérance et l'amour. "Mgr Huot-Pleuroux.


L'auteur : Aimé Richardt
Spécialiste des XVI° et XVII° siècles, Aimé Richardt a publié de nombreux ouvrages, dont un Fénelon couronné par l'Académie française. Parmi ses derniers ouvrages parus : saint François de Sales, Jean Huss et Bossuet

Co-auteur(s) : Préface de Huot-Pleuroux & Postface de Michel Fromentoux

4ème de couverture

   " Il n'est jamais facile de rendre compte de la vie et de l'œuvre de quelqu'un, à des siècles de distance, lorsqu'on s'adresse à un public non spécialisé.

   Ayant une bonne connaissance du contexte de l'époque, Aimé Richardt n'a pas eu de problème à cet égard : il a parsemé son propos de nombreuses citations de Calvin lui-même. Sa perspective n'est pas de présenter un visage sympathique ou non de Calvin, il s'en tient d'abord à l'essentiel, qui se résume pour le réformateur dans la " justification par la foi seule ". Elle transpirait déjà dans le discours rédigé par le jeune Calvin et prononcé par le recteur de l'Université de Paris en 1533.

   On la retrouve bien affirmée dans ses prédications à Strasbourg, à Genève et surtout dans son principal ouvrage, l'Institution chrétienne auquel il travailla sans cesse et dont il publia trois versions. Tout Calvin est dans cet ouvrage et l'auteur en expose bien les principes fondamentaux qui gouvernent toute une vie. Promu gouverneur de Genève, Calvin y régna en maître : luttes politiques avec les libertins, difficultés pour faire appliquer ses " ordonnances ecclésiastiques ", procès, excommunications et exécutions de Gruet et Michel Servet...

   La froide rigueur dans ces " affaires " ne doit pas faire oublier le prédicateur de l'Évangile qu'il voulut toujours être. Il affirma dans son testament avoir " tâché, selon la mesure de grâce que (Dieu lui) avait donnée, d'enseigner purement sa Parole... (et) d'exposer fidèlement l'Écriture sainte... " Mais pour lui, la gouvernance de Genève ne pouvait se réaliser qu'en conformité avec une morale chrétienne rigoureuse telle qu'il la concevait.

Fiche technique

Mot clé Luther apostasie
Catégories Livres Histoire Biographies
Éditeur F. X. de Guibert
Sélection Luther, apostasie
Reliure Broché
Parution 2010
Nombre de pages ou Durée 270
Hauteur 24
Largeur 16.5

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Calvin

Aimé Richardt
Calvin