Un espion français à l'Est 1962 - 2004

Révélations exclusives sur le renseignement français au-delà du Rideau de fer.

Disponible sous peu

20,85 €

En savoir plus

   Tout bien pesé, sa carrière vaut celle d'un James Bond avec cependant une différence, et de taille : dans les pages de cet ouvrage, tout est vrai. Pierre Bach a été un authentique espion, et ce livre est son histoire !

   Au sommaire :

  • - PREMIERES ARMES
  • - DANS LA TANIERE DE L'OURS SOVIETIQUE
  • - EN AMBASSADE A BUDAPEST
  • - ALLEMAGNE DE L'EST, LE RETOUR
  • - LA FORCE D'ACTION RAPIDE, UN ENFANTEMENT DANS LA DOULEUR
  • - LES SOVIETIQUES PLIENT BAGAGES ; L'EX-YOUGOSLAVIE S'EMBRASE
  • - CREPUSCULE DE CARRIERE
  • - EPILOGUE

L'auteur : Jean-Jacques Cécile
Ancien membre d'une unité de forces spéciales et des services de renseignement militaires, Jean-Jacques Cécile est écrivain spécialiste de l'espionnage, des unités d'élite ainsi que des conflits contemporains. Il a publié dix ouvrages documentaires dont l'un, intitulé Histoire secrète des SAS a été traduit en polonais.

4ème de couverture

   Dès que le mot "espionnage" est prononcé, le spectre de James Bond surgit, qui masque la réalité propre à l'agent secret.

   Car loin des fastes qu'évoque le personnage de cinéma, c'est souvent une armée d'anonymes qui, au jour le jour, confère à ce métier ses lettres de noblesse. Pierre Bach est un de ces anonymes. Entré dans la carrière militaire en 1962, il y restera pendant plus de quatre décennies, consacrant le plus clair de son temps à chatouiller l'ogre communiste jusque dans sa tanière.

   Qu'on en juge. Près de dix années de présence en Allemagne de l'Est où il espionne Soviétiques et forces nationales sous couvert d'appartenance à la Mission militaire française de liaison (MMFL). Il séjourne aussi quatre ans et demi en Hongrie puis trois ans sur le territoire d'une Croatie en pleine ébullition. A Budapest comme à Zagreb en tant que secrétaire d'attaché de Défense, il incarne le renseignement militaire hexagonal.

   Ce faisant, Pierre Bach côtoie la mort. Il est le témoin direct de l'assassinat d'un sous-officier français, l'adjudant-chef Mariotti, le 22 mars 1984 près de Halle, en Allemagne de l'Est. Là comme en ex-Yougoslavie, on lui tire dessus, il en réchappe. Il prête occasionnellement son concours à des opérations du SDECE, l'ancêtre de la DGSE, tandis que la très redoutée Stasi garde en permanence un œil sur lui.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Sciences Politiques Biographies / Témoignages Géopolitique
Éditeur Le Rocher
Parution 2014
Nombre de pages ou Durée 290
Hauteur 23.5
Largeur 15

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Un espion français à l'Est 1962 - 2004

Jean-Jacques Cécile
Un espion français à l'Est 1962 - 2004
Révélations exclusives sur le renseignement français au-delà du Rideau de fer.