Raoul Salan

Officier de la Coloniale

Préface de Jacques Valette,

Dessins de Pierre Tillocher.

Le général Salan eut-il été tué lors de l'attentat fomenté par des activistes d'extrême-droite qui coûta la vie à son chef de cabinet en janvier 1957, la presse eut écrit qu'un général républicain et de gauche avait été assassiné à Alger.

Plus de détails

En stock

14,22 €

En savoir plus

   En fin d'ouvrage :

  • Repères chronologiques
  • Bibliographie étoffée
  • Appréciations sur le général Salan
  • Plus 500 vignettes, aquarelles .

L'auteur : Bernard Zeller
Polytechnicien, ingénieur de l'armement, Bernard Zeller a fait toute sa carrière dans les industries de la Défense et de l’Espace. Sa présente étude rigoureuse et documentée bénéficie de l’accès récent aux archives du secrétariat de la Présidence de la République.

4ème de couverture

   Le général Salan eut-il été tué lors de l'attentat fomenté par des activistes d'extrême-droite qui coûta la vie à son chef de cabinet en janvier 1957, la presse eût écrit qu'un général républicain et de gauche avait été assassiné à Alger.

   C'est tout le paradoxe de la personnalité de Raoul Salan 1899-1984, brillant combattant des deux guerres mondiales et commandant en chef en Indochine et en Algérie. Partisan de l'Algérie française, il jouera un rôle majeur dans le retour au pouvoir du général De Gaulle, puis prendra la tête de l'OAS, échappera de peu à la peine de mort, passera six années en maison de détention avant d'être libéré t finalement réhabilité par François Mitterand.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Bandes dessinées Biographies / Témoignages De 12 à 15 ans A partir de 15 ans Pour adultes
ÉditeurVia Romana
Âge conseilléDe 12 à 20 ans
ReliureAlbum broché
ParutionMars 2019
Nombre de pages68
Hauteur29.5
Largeur21
Épaisseur0.5
Poids0.360 Kg

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Raoul Salan

Bernard Zeller
Raoul Salan
Officier de la Coloniale

Préface de Jacques Valette,

Dessins de Pierre Tillocher.

Le général Salan eut-il été tué lors de l'attentat fomenté par des activistes d'extrême-droite qui coûta la vie à son chef de cabinet en janvier 1957, la presse eut écrit qu'un général républicain et de gauche avait été assassiné à Alger.