Le malentendu islamo-chrétien

Postface de Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d'Avignon

Plus de détails

En réapprovisionnement
Expédition sous 4 à 10 jours

19,91 €

En savoir plus

Lu sur Riposte Catholique :

   ...Pour l’auteur, la clef de compréhension se situe dans le fait que l’islam n’est pas seulement une religion parmi d’autres, mais qu’il est un postchristianisme. Historiquement, explique le Père Gallez, Mahomet lui-même « ne fut aucunement impliqué dans l’histoire du Coran : si son nom y figure cinq fois (…), c’est en vertu du rôle de “messager” que la légendologie islamique fui a fait jouer ».

    Mais son approche n’est pas seulement historique. L’auteur conclut sur la nécessité d’aborder le phénomène islamique théologique. Il écrit à ce sujet : « la raison d’être de l’islam ne peut pas être saisie autrement : l’islam a été et reste fondamentalement une entreprise messianiste de “salut” du monde ». Autant dire qu’il dénonce les instances de dialogue qui ont fabriquée une image irréelle de l’islam, laquelle fut fabriquée par la théologie des religions. Plus gravement, il met en garde :

   Actuellement, la religion islamique n’est plus simplement un système de soumission-domination à ressort victimaire – ce qu’elle a toujours été ; elle est devenue aussi un outil géostratégique aux mains de pouvoirs financiers, dont on sait l’emprise sur la planète.


L'auteur : Père Edouard-Marie Gallez
Prêtre catholique, théologien spécialiste en histoire religieuse, auteur du livre Le Messie et son prophète et de nombreux articles pour des publications ou colloques en France et à l'étranger.

4ème de couverture

   Se comprend-on mal entre chrétiens et musulmans ? Ou est-ce l’islam lui-même qui est mal compris ? Voire le christianisme ?

   Trop longtemps coupés des chrétiens d’Orient, les chrétiens d’Occident ne découvrent qu’aujourd'hui l’enracinement de l’islam dans une dérive première de la foi chrétienne, remontant à la fin du Ier siècle : celle des nazaréens. Les recherches récentes, menées notamment par Antoine Moussali (2003) dont l’auteur de ce livre fut un collaborateur, rejoignent les conclusions des traditions chrétiennes orientales.

   Ainsi, des progrès décisifs ont été accomplis dans la compréhension du texte coranique et des manipulations qu il a subies. Quant à la tradition latine, ses a priori et ses blocages par rapport à l’islam sont ici abordés de front. Sur de telles bases, des perspectives nouvelles s’ouvrent pour un dialogue entre chrétiens et musulmans épris de vérité et de paix.

Fiche technique

Catégories Livres Sciences Politiques Islam
ÉditeurSalvator
ReliureBroché
Parution2012
Nombre de pages ou Durée230
Hauteur21
Largeur14

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le malentendu islamo-chrétien

Père Edouard-Marie Gallez
Le malentendu islamo-chrétien

Postface de Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d'Avignon