La traque du Bismarck

Les derniers jours d'un mythe

En cours de réapprovisionnement
Délai de livraison sous 4 à 10 jours

19,91 €

En savoir plus

En DVD : Coulez le Bismarck : http://www.livresenfamille.fr/p4664-lewis_gilbert_coulez_le_bismarck.html


L'auteur : François-Emmanuel Brezet
Ancien officier de marine, docteur en histoire, François-Emmanuel Brézet a publié plusieurs ouvrages dont, chez Perrin, une Histoire de la marine allemande (1939-1945) et Dönitz, le dernier Führer.

4ème de couverture

Dès l'arrivée d'Hitler au pouvoir, il fut décidé de porter la Kriegsmarine à parité avec la marine française. La première va ainsi mettre sur cale successivement les croiseurs de bataille Scharnhorst et Gneisenau pour faire pièce aux Dunkerque, Strasbourg, puis les cuirassés Bismarck et Tirpitz en réponse aux Richelieu et Jean-Bart. Dès que ces bâtiments purent entrer en service, le grand amiral Raeder décida de les engager dans l'attaque des communications maritimes britanniques dans l'océan Atlantique.

Début mai 1941, il envoie en opération le Bismarck qui venait tout juste d'entrer en service, et le Prinz Eugen, les deux plus puissants cuirassiers de la flotte allemande. L'opération Rheinübung, du 19 au 27, tourne vite à la tragédie. Repérés lors de leur entrée dans le détroit du Danemark, les navires allemands affrontent le Hood et Prince of Wales. Le premier, atteint par un obus pénétrant dans une de ses soutes à munitions, explose, entraînant la mort de ses 2000 hommes d'équipage, tandis que le second est gravement endommagé.

Quant aux navires allemands, eux aussi endommagés, ils font route vers un port français. C'était offrir à la flotte anglaise l'occasion d'une gigantesque traque dans laquelle tous les moyens sont mobilisés. Le 26 mai, les avions-torpilleurs Swordfish de l'Ark Royal pouvaient fondre sur l'ennemi. Le Bismarck est rapidement immobilisé et rendu ingouvernable grâce à une torpille lancée contre l'appareil à gouverner.

Le lendemain, après un combat sans espoir, il est envoyé par le fond, entraînant à son tour dans la mort près de 2000 hommes d'équipage. Sa fin marquera le crépuscule des grands bâtiments de ce type et la fin pour la Kriegsmarine des grandes opérations de surface.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France Histoire du monde I° et II° Guerres mondiales
ÉditeurPerrin
Parution2013
Nombre de pages ou Durée250
Hauteur21
Largeur14

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

La traque du Bismarck

François-Emmanuel Brezet
La traque du Bismarck
Les derniers jours d'un mythe