Rwanda le génocide, l'Eglise et la démocratie

S'il est évident que le génocide du Rwanda a bien été commis par des rwandais, un tel crime national ne fut cependant possible que parce que la société rwandaise avait auparavant été irrémédiablement déstructurée par placage idéologies étrangères comme la démocratie puis le multipartisme...

Plus de détails

En stock (1)

18,29 €

En savoir plus

   Au sommaire :

Avertissement - Chronologie de l'histoire rwandaise - Liste des rois du Rwanda - Introduction

  • Aux origines de la "solution finale" rwandaise
  • 1959, la naissance de "l'ethno-nationalisme hutu"
  • La revanche de la houe, 1961-1963
  • Les régions contre la nation, 1963-1990
  • Du multipartisme au chaos, 1990-1993
  • Le "coup d'Etat" des 6, 7 et 8 avril 1994
  • Un génocide planifié ? avril-juillet 1994
  • Le Rwanda depuis le génocide, 1994-2004
  • Conclusion
  • Annexe : Les Hutu et les Tutsi ont-ils été créés par la colonisation
  • Bibliographie
  • index.


L'auteur : Bernard Lugan
Bernard Lugan a écrit plus de 30 ouvrages consacrés à l'Afrique. Il est universitaire et expert auprès du TPIR (ONU). Il fut professeur à l'Ecole de Guerre et aux Ecoles de Saint-Cyr-Coëtquidan. Il dirige la revue par Internet l'Afrique Réelle.

4ème de couverture

   En cent jours, des mois d'avril à juillet 1994, le génocide du Rwanda a fait entre 800 000 et 1 200 000 morts, en grande majorité tutsis. Par le poids de quel fardeau historique leurs assassins hutus étaient-ils écrasés, par quel danger primordial se sentaient-ils menacés dont ils crurent se libérer en dépeçant leurs voisins tutsis, en violant leurs femmes et en fracassant le crâne de leurs ennemis ?

   La littérature affirme que ce génocide aurait été planifié. Le Tribunal Pénal International pour le Rwanda -TPIR-, qui juge ses "organisateurs" n'a en dépit des condamnations prononcées, rien établi de probant à ce sujet. Dans l'état actuel des connaissances, l'historien n'est pas davantage en mesure de démontrer qu'un groupe attendait dns l'ombre pour déclencher, au jour "J", à l'heure "H", un plan d'extermination. Mais le génocide des tutsis a pourtant eu lieu..;

   Serions-nous alors en présence d'un mouvement de "folie" collective, ancré dans un lourd contentieux "ethnique" amplifié par la situation de guerre que connaissait le pays depuis 1990 ? Peut-être. Mais ce génocide dont les origines seraient alors à rechercher dans l'histoire ancienne du Rwanda a aussi des causes contemporaines. C'est en effet au XX° siècle que la société rwandaise fut déstructurée : d'abord, par une évangélisation à la fois massive et superficielle, mais dans tous les cas éradicatrice de la morale traditionnelle et de ses interdits ; ensuite par le placage d'idéologies et de principes politiques inadaptés, comme la démocratie universelle et le multipartisme. Au Rwanda, ce furent des facteurs de divisions, de confrontations et non de coagulation du corps social.

   Dans ce livre qui utilise largement les archives du TPIR, l'auteur renouvelle en profondeur tout ce qui, jusque-là, avait été écrit sur le génocide du Rwanda.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Guerres contemporaines Histoire du monde Etudes
ÉditeurLe Rocher
ReliureBroché
Parution2004
Nombre de pages240
Hauteur24.5
Largeur17
Épaisseur1.4
Poids0.407

Produits associés

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Rwanda le génocide, l'Eglise et la démocratie

Bernard Lugan
Rwanda le génocide, l'Eglise et la démocratie

S'il est évident que le génocide du Rwanda a bien été commis par des rwandais, un tel crime national ne fut cependant possible que parce que la société rwandaise avait auparavant été irrémédiablement déstructurée par placage idéologies étrangères comme la démocratie puis le multipartisme...