Les Grandeurs de l'an mille

Disponible sous peu

14,69 €

En savoir plus

Au sommaire :

STRUCTURES POLITIQUES ET ECONOMIQUES

- Tour d'Occident

- Essor économique

- Le crépuscule carolingien et les débuts du règne d'Otton III (983-995)

FEMMES, MOINES ET EVEQUES EN L'AN MILLE

- Les femmes

- Les moines

- Les évêques

LA TROISIEME RENAISSANCE CAROLINGIENNE

- Les principaux foyers de culture littéraire

- Les raisons de l'essor intellectuel

- Le programme d'études

- Créations artistiques

EMPEREUR ET PAPES (996-1003)

- Les deux voyages italiens (996-998)

- La renovatio imperii

- Le gouvernement de l'empereur et du pape

- Extension de la chrétienté


L'auteur : Pierre Riché
Pierre Riché, professeur émérite à l'université de Paris X, a consacré ses recherches à l'histoire culturelle et religieuse du Haut Moyen Age. On lui doit plusieurs ouvrages sur l'enseignement, l'éducation, la civilisation carolingienne, Gerbert d'Aurillac.

4ème de couverture

Depuis l'époque romantique on a parlé des " terreurs de l'an mille " et des croyances en la fin du monde. Quelques historiens évoquent encore l'atmosphère d'angoisse dans laquelle vivait alors la chrétienté et d'autres disent que l'an mille marque un tournant, une " mutation ", dans l'histoire de l'Occident. Ce livre veut montrer au contraire que la fin du Xe siècle et le début du suivant correspondent à une période de stabilité et de prospérité. En relisant les textes, on voit que grande est l'activité économique, que les routes terrestres et maritimes sont fréquentées par les marchands, des pèlerins, des lettrés en quête de nouveaux savoirs.

En admirant les miniatures des manuscrits de Germanie, d'Espagne, d'Angleterre, mais aussi les ivoires et les pièces d'orfèvrerie, on constate l'essor artistique. En l'an mille, deux hommes éminents dirigent l'Europe : un jeune empereur, Otton III, et un pape, le plus grand savant de son temps, Gerbert-Sylvestre II. Empereur et pape s'entendent, fait exceptionnel au Moyen Age, pour faire de Rome leur capitale et également pour accueillir dans la chrétienté les nouvelles églises de Pologne et de Hongrie. Il faut définitivement écarter les " terreurs de l'an mille " pour laisser place à ses grandeurs.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France Histoire du monde
ÉditeurBartillat
Parution2008
Nombre de pages ou Durée370
Hauteur20
Largeur12

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Les Grandeurs de l'an mille

Pierre Riché
Les Grandeurs de l'an mille