La guerre de 1870

Etude sur la guerre de juillet 1870 à mai 1871 qui opposa les forces françaises et allemandes, les circonstances du déclenchement du conflit, le déroulement des opérations militaires qui prirent fin avec les capitulations de Sedan, Metz et Paris, les raisons de la suprématie allemande lors des combats, les répercussions de la guerre dans les opinions publiques françaises et allemandes, ...

En stock (2)

14,50 €

En savoir plus


L'auteur : François Roth
Professeur émérite à l’université de Nancy, François Roth est l’auteur de nombreux ouvrages. Parmi ceux-ci figurent La Lorraine annexée (Serpenoise, 2007), des biographies (Robert Schuman : du Lorrain des frontières au père de l'Europe, Fayard, 2008 ; Raymond Poincaré, un homme d'État républicain, Fayard, 2001) et un grand classique, La Guerre de 70 (Fayard, 1989).

4ème de couverture

   Deux acteurs initiaux: une France sûre de son identité nationale et de sa place en Europe et une Prusse ambitieuse, confiante dans son armée et brûlant de réaliser l'unité politique de l'espace allemand.

   Le conflit débute entre deux Etats et s'achève entre deux nations: une France vaincue, diminuée et humiliée, une Allemagne nouvelle, victorieuse, s'affirmant en Europe et bientôt dans le monde. Les événements militaires se sont déroulés exclusivement sur le sol français. Conduite par Moltke, l'armée prusso-allemande remporte des victoires éclatantes. Elle mène une guerre de mouvement jusqu'à Orléans, Tours, Dijon, Le Mans, Rouen. Elle assiège Metz, Paris, Belfort. Après cent trente-deux jours de blocus, Paris capitule, vaincu par la famine et la puissance du feu adverse.

   Pourquoi la France a-t-elle été battue ? Pourquoi l'Allemagne a-t-elle gagné ? Difficiles questions auxquelles un recul suffisant et un examen serré des sources permettent d'apporter des réponses plus nuancées que celles des contemporains. Jusqu'en 1914, 1870 est restée la guerre par excellence, celle qui a fourni les références et influencé les comportements. Les Français sont émus par l'héroïsme des cuirassiers de Reichshoffen, ils détestent les Prussiens coiffés de casques à pointe, les sinistres uhlans et le traître Bazaine; ils rêvent de la revanche pour reprendre l'Alsace-Lorraine. Les Allemands sont fiers des victoires " inoubliables " de Saint-Privat et de Sedan. Ils idéalisent Bismarck, Moltke et Guillaume Ier, les héros fondateurs.

   Au coeur de l'Allemagne nouvelle est installé un pouvoir militaire incontrôlé, puissance redoutable qui se prétend le garant des intérêts du Reich. La victoire allemande de 1870 est comme la matrice des deux guerres mondiales. Né en 1936, professeur d'histoire contemporaine à l'université de Nancy, François Roth travaille sur l'histoire des XIXe et XXe siècles et sur les relations franco-allemandes. Rédacteur en chef des Annales de l'Est, il a publié, entre autres, Les Lorrains entre la France et l'Allemagne et La Lorraine annexée, 1870-1918.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France
ÉditeurHachette Poche
CollectionPluriel
ReliureBroché
ParutionMars 2020
Nombre de pages784
Hauteur18
Largeur11
Épaisseur4
Poids0.655 Kg

Produits associés

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

La guerre de 1870

François Roth
La guerre de 1870

Etude sur la guerre de juillet 1870 à mai 1871 qui opposa les forces françaises et allemandes, les circonstances du déclenchement du conflit, le déroulement des opérations militaires qui prirent fin avec les capitulations de Sedan, Metz et Paris, les raisons de la suprématie allemande lors des combats, les répercussions de la guerre dans les opinions publiques françaises et allemandes, ...