Pétain et les américains

En stock (1)

21,80 €

En savoir plus

2 cahiers de 6 pages de photos et documents en noir et blanc hors-texte.


L'auteur : Gal Jacques Le Groignec
Sorti de l'École de l'Air en 1939, l'auteur, a pris part, en qualité de pilote de chasse et de reconnaissance, à tous les conflits majeurs dans lesquels la France fut engagée depuis cette date : France en 1940 Syrie en 1941 ; Afrique du Nord en 1942 ; Corse en 1943 ; Iran en 1943-1944 ; Provence en 1944 ; Allemagne en 1944-1945 ; Suez en 1956 ; Algérie en 1960.
Directeur des éludes du Centre des hautes études militaires (CHEM de 1968 à 1970, il termine sa carrière militaire en 1974 à la tête du Commandement de la Défense aérienne.
Actuellement président de l'Association pour défendre la mémoire du maréchal Pétain (ADMP). Il est, avec Yann Cerc, lui-même vice-président de l'ADMP, propriétaire d'île d'Yeu de la tombe du Maréchal. A publié, aux Nouvelles Éditions Latines. six ouvrages sur l'illustre soldat, dont Pétain. Gloire et sacrifice, préfacé par Jean Borotra et prix 1991 des intellectuels Indépendants.

4ème de couverture

   «Ce sera l'éternel honneur de l'Amérique et de la France de n'avoir combattu ensemble et de n'avoir usé de la victoire que pour affirmer les droits des peuples à la liberté. »

Le maréchal Pétain exprime ainsi, lors de la célébration du 15e anniversaire de la victoire de Yorktown, la profondeur de son attachement au peuple américain et à ses soldats. Dans une image : «Deux têtes blanchies sous un méme bonnet », il résume l'amitié qui le lie à John J. Pershing. Amitié indéfectible qui se manifeste en juillet 1944, lorsque Charles De Gaulle, de passage à Washington, rend visite à celui-ci dont la vie s'achève au Walter Reed Hospital et qui pose une seule question à son visiteur inattendu : «Et comment va le maréchal Pétain ? »

« J'attends les Américains et les tanks, avait déclaré Pétain aux impatients qui, en 1917, préchaient les sanglantes et inutiles offensives. Telle est encore sa stratégie en juin 1940, quand il déclare : « Les Américains gagneront la guerre, comme en 1918. » Sa politique découle de cette certitude dont la concrétisation Intervient le 8 novembre 1942 lorsqu'il apprend le débarquement allié en Afrique du Nord. « ll semblait avoir rajeuni de vingt ans. Ses yeux bleus étaient clairs et pétillants. tl semblait heureux comme un pape, il m'a raccompagné en chantonnant », témoigne le chargé d'affaires américain à Vichy.

Entre-temps, l'illustre soldat avait passé avec Churchill des accords dont les termes font l'objet de documents très secrets, enfin publiés dans cet ouvrage et dont la teneur justifie l'indignation du Département d'État qui, le 26 avril 1945, juge que leur occultation et « la vaste diffusion d'une Propagande contraire constituent l'un des plus noirs chapitres de la mystification de l'opinion publique pendant la guerre ».

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France Guerres contemporaines
Éditeur Nouvelles Editions Latines
Reliure Broché
Parution 1995
Nombre de pages ou Durée 440
Hauteur 22.5
Largeur 14

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Pétain et les américains

Gal Jacques Le Groignec
Pétain et les américains