Le mouvement légitimiste sous la Monarchie de Juillet 1833- 1848

En stock (1)

22,27 €

En savoir plus

Au sommaire :

- Le rétablissement politique de l'opposition légitimiste (1833-1835)

- Le retour de la droite légitimiste à la chambre des députés (juin 1834)

- La confirmation de la politique d'opposition légale

- Les structures partisanes du mouvement : les Comités

- L'échec des élections législatives de 1837 et la formation de la coalition parlementaire (1836-1838)

- La crise politique intérieure de 1839-1840 et la fragilité du régime de Juillet

- Les légitimistes et la crise extérieure de 1840

- L'attrait du Torysme et les tentatives de ralliement (1841-1842)

- L'échec du ralliement

- Les débuts politiques du comte de Chambord

- Les légitimistes dans le mouvement catholique

- La relative stagnation de l'opposition légitimiste dans le pays légal

- L'Etat des esprits et la situation politique

- Les légitimistes devant l'effondrement du régime


L'auteur : Hugues de Changy
Hugues De Changy est docteur ès lettres et sciences humaines, ingénieur d'études à l'université d'Angers et chercheur associé à l'HIRES. Il a publié Le Soulèvement de la duchesse de Brerry (1832) (Albatros, Prix Jeanne d'Arc, 1986) et les Mémoires d'un agent royaliste sous la Révolution, l'Empire et la Restauration (1763-1827) du marquis de La Maisonfort (Mercure de France, Livre du Mois, février 1998).

4ème de couverture

De 1830 à 1870, la monarchie légitime se trouvait en exil.

Mais, en France, quels souvenirs laissait-elle dans le peuple français ? Comment comprendre l'élection, en 1871, d'une assemblée royaliste au suffrage universel, alors que de 1792 à 1870, la royauté ne dura que seize années ?

La flamme ne s'éteignit pas, mais fut entretenue après 1830, clandestinement jusqu'en 1832, puis ostensiblement, quand les royalistes abandonnèrent toute idée d'insurrection. Ils s'insérèrent alors dans la vie politique locale et nationale, doucement jusqu'en 1839, plus fortement après cette date, jusqu'en 1848. Parti de notables, puisque seuls les notables existaient politiquement, ils ont vécu ce que connaissent toutes les forces politiques en France depuis 1789 : l'union et la division, les clivages entre le groupe dirigeant parisien et les militants des provinces, les lignes idéologiques, les choix tactiques sur la manière la plus efficace de conduire l'opposition à la Monarchie de Juillet...

Les archives publiques, la presse périodique, les archives privées nous introduisent dans ce mouvement, à la fois uni derrière son prince, le comte de Chambord - Henri V -, divers dans ses jugements et son action politique, mais aussi dans ce qu'une des meilleures plumes royalistes, Pierre-Sébastien Laurentie, appelait " le redressement des esprits ".

Le mouvement légitimiste établit, entre 1833 et 1848, ses principes et ses méthodes d'action politique qui se prolongèrent sous la IIe République et le Second Empire, et c'est au récit de cette existence politique qu'est consacré ce livre.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France Etudes
ÉditeurPresses Universitaires de Rennes
Parution2005
Nombre de pages ou Durée430
Hauteur24
Largeur15.5

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le mouvement légitimiste sous la Monarchie de Juillet 1833- 1848

Hugues de Changy
Le mouvement légitimiste sous la Monarchie de Juillet 1833- 1848