La naissance du capitalisme au Moyen Age

Changeurs, usuriers et grands financiers

En cours de réapprovisionnement
Délai de livraison non précisé

26,54 €

En savoir plus

Avec son talent coutumier, Jacques Heers balaye une nouvelle fois les idées reçues pour nous offrir un regard neuf sur le Moyen Age.


L'auteur : Jacques Heers
Agrégé d'histoire, Jacques Heers a été professeur aux facultés des lettres et aux universités d'Aix-en-Provence, d'Alger, de Caen, de Rouen, de Paris X-Nanterre et de la Sorbonne (Paris IV), directeur du Département d'études médiévales de Paris-Sorbonne. Il a publié de nombreux ouvrages qui font autorité.

4ème de couverture

Contrairement à ce qui est généralement admis, le capitalisme naît au Moyen Age et se diffuse largement entre le XIIIe et le XVe siècle, sous des formes variées : prêts d'argent et spéculations - le mot " bourse ", nom d'une famille de Bruges, date de cette époque -, vitalité des compagnies marchandes et financières.

Toutes les strates de la société y participent.

Juifs et Lombards ne sont pas les seuls à le pratiquer, les bourgeois sont bien plus nombreux que les étrangers, et même les plus modestes y concourent par le biais des parts de société qu'ils peuvent acheter.

A cet égard, parler d'un "capitalisme populaire" n'est pas exagéré.

Que l'Eglise multiplie les interdits des prêts et de l'usure montre à quel point ils sont peu respectés.

Quant aux vrais puissants, ce ne sont pas les grands marchands, mais les usuriers.

Dans la cité, ils tiennent le haut du pavé et s'imposent en maîtres, les Médicis en étant la figure la plus emblématique.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Sciences Politiques Etudes Actualité/ Etudes / Essais
ÉditeurPerrin
CollectionPour l'histoire
Parution2012
Nombre de pages ou Durée320
Hauteur21
Largeur14

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

La naissance du capitalisme au Moyen Age

Jacques Heers
La naissance du capitalisme au Moyen Age
Changeurs, usuriers et grands financiers