Valmy - La fin de la Vieille France

1774-1792 - Essai

Valmy, par ses conséquences lointaines, met fin au XVIIIe siècle et ouvre les terribles deux siècles suivants. La République va déstabiliser tout le continent en pratiquant une politique de destruction des anciennes structures.

Plus de détails

En stock (1)

22,65 €

En savoir plus

   Au sommaire 

  • La France avant 1788
  • Des solutions venues de l'étranger
  • La montée des périls
  • "Mané, thecel, pharès" : compté, pesé, divisé
  • 1789 l'année de tous les imprévus
  • du sang et des larmes
  • Le temps des illusions : octobre 89 - avril 91
  • La Constitution, enfin ! Et ce qu'on en fit
  • Les Girondins au pouvoir... et ce qu'ils en firent
  • le point de non-retour
  • Les suites du 10 août ou l'interlude constitutionnel
  • Les Thermopyles de la France
  • Tomber de rideau. Valmy dans l'histoire ; conséquences de l'événement et ses prolongements
  • Dates et périodes faisant l'événement
  • Bibliographie

L'auteur : Jean-Luc Ancely
Ancien élève de Saumur, a fait carrière dans la l'Armée blindée Cavalerie. Ecrivain, auteur de plusieurs ouvrages.

4ème de couverture

   L’homme, Louis XVI, qui accède au pouvoir en mai 1774, jeune, inexpérimenté, plein de bonne volonté, bon époux et bientôt bon père, est conscient de ses limites. Il sait qu'il lui faut réformer ce vieux pays glorieux dont il est le nouveau roi, la France.

   En suivant son parcours, de 1774 jusqu'à la proclamation de la République, en passant par sa déchéance en août 1792, l'auteur tente, sans dogmatisme, d'y voir plus clair, de débroussailler notre vision parfois trop schématique de ce que furent ces évènements souvent dramatiques, toujours instructifs, mais définitivement enseignée depuis Michelet.

    À propos des conséquences de cette époque qui a vu naître la Révolution, et de la bataille de Valmy en particulier, la France va réussir ce tour de force qu’elle va dégoûter l’Europe de l’idée républicaine pour cent ans. En 1900, seule la France sera républicaine. L’Europe de la Belle Époque sera toute monarchique. Que dire de plus ? Eh bien, que, somme toute, la royauté n’était pas un obstacle aux libertés fondamentales, que le roi n’était pas incompatible avec les droits des citoyens. Cela porte un nom : monarchie constitutionnelle qui est le contraire de l’absolutisme.

   À propos de la Belgique, on leur apprendra la Liberté en la leur refusant – et en leur faisant les poches. On se battra bec et ongles pendant vingt-trois ans pour la conserver, jusqu’à Waterloo. Et tout cela grâce à Valmy ! On leur colla des commissaires de la République ; on leur fit découvrir l’assignat et la guillotine, ces merveilleuses inventions de la modernité française. Plus tard, on leur donna des préfets et un empereur bien plus exigeant que leur ancien souverain d’Autriche. Et tout cela à cause de Valmy !

   

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France Etudes
ÉditeurEditions Mols
ReliureBroché
ParutionNovembre 2020
Nombre de pages318
Hauteur24
Largeur15.5
Épaisseur2.3
Poids0.496 kg

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Valmy - La fin de la Vieille France

Jean-Luc Ancely
Valmy - La fin de la Vieille France
1774-1792 - Essai

Valmy, par ses conséquences lointaines, met fin au XVIIIe siècle et ouvre les terribles deux siècles suivants. La République va déstabiliser tout le continent en pratiquant une politique de destruction des anciennes structures.