Le nouveau procès de l'Est

En stock (1)

17,06 €

En savoir plus

   BOULEVARD VOLATIRE, Bruno Guillard, mars 2020 :

      [...] Ce que veulent construire les "illibéraux" d’Europe centrale, ce sont des républiques nationales-démocratiques et non pas des « juristocraties » inféodées à l’organisation libérale de Bruxelles. On peut dire aussi que leur républicanisme est conservateur et communautarien, puisqu’il a pour objectif, entre autres choses, d’assurer la pérennité des spécificités culturelles et religieuses nationales, et qu’il récuse le neutralisme axiologique propre à l’idéologie libérale, ce qui explique la haine que vouent les progressistes de Bruxelles aux  illibéraux" hongrois et polonais.

   RADIO COURTOISIE, Journal des amitiés françaises de Thierry Delcourt, février 2020.

Au sommaire :

  • Introduction
  • Le procès de Strasbourg, 2018 Dictatus Humane
  • Le lysrisme révolutionnaire ou la tragédie européenne
  • Face à l'impuissance collective, Homo liberalis
  • l'alternative hongroise, Homo illiberalis
  • L'humanisme d'Europe centrale
  • Démocratie et sentiments national
  • La France, nation de la sorite des nations
  • Conclusion

L'auteur : Max-Erwan Gastineau
Né en 1988, diplômé en histoire, rédacteur en chef des pages politiques de la revue Limite et contributeur au Figaro Vox. Le Nouveau procès de l’Est est son premier essai.

4ème de couverture

   Les deux Europe, de l’Est et de l’Ouest, sont-elles condamnées à se méconnaître et à s’exclure ? Pourquoi Bruxelles s’oppose-t-elle à Budapest, Varsovie ? Comment Viktor Orbán peut-il être si populaire dans son pays et autant combattu par l’Union européenne ? Pour quelles raisons le régime politique "illibéral", qui est jugé ici comme un danger pour la démocratie, est-il considéré là-bas comme une condition de la liberté ?

   C’est pour répondre à ces questions que Max-Erwann Gastineau a écrit ce livre. Du choc médiéval des empires et de l’avènement moderne des nations à la résistance au totalitarisme communiste et aux lendemains de la chute du Mur, il dresse la généalogie d’une autre culture, cousine et contradictoire avec la nôtre. Une culture où la tradition l’emporte sur le progrès, où la protection sur l’ouverture et où le politique sur le droit. Une culture que l’on croit si bien connaître qu’on en fait aisément le procès mais dont, en fait, on ignore l’essentiel.

   Sans idéalisation mais avec exactitude et sensibilité, mesurant les mémoires blessées et les préjugés hostiles de part et d’autre, entrant en dialogue avec Raymond Aron, Jürgen Habermas, mais aussi Milan Kundera et Czeslaw Milosz, Max-Erwann Gastineau nous entraîne dans un périple inattendu et passionnant au coeur de l’inconscient européen.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire du monde Etudes
ÉditeurLe Cerf
ReliureBroché
ParutionAoût 2019
Nombre de pages192
Hauteur21
Largeur13.5
Épaisseur1.6

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le nouveau procès de l'Est

Max-Erwan Gastineau
Le nouveau procès de l'Est