Révolution et mensonge

Préface de Georges Nivat.

En marge de ses grands romans, il y a des dizaines d'Ecrits politiques d'Alexandre Soljénitsyne. Ce recueil s'ouvre sur une lettre publique...

En stock (2)

18,96 €

En savoir plus


L'auteur : Alexandre Soljénitsyne
Alexandre Issaievitch Soljénitsyne est né le 11 décembre 1918 à Kislovodsk (Russie). Mobilisé en 1941 dans les rangs de l'Armée rouge, il est arrêté à la veille de la victoire pour avoir prétendument insulté Staline dans une lettre à un ami, et purgera huit ans de détention et trois de relégation. En 1962, la parution d'Une journée d'Ivan Denissovitch, peinture véridique de l'univers du Goulag jusque-là tabou, révèle un écrivain au monde entier.
Le Premier Cercle puis Le Pavillon des cancéreux assureront sa gloire. Le prix Nobel de littérature lui est décerné en 1970. En décembre 1973, paraît à Paris (en version russe) L'Archipel du Goulag, tableau de la terrible répression exercée en Union soviétique sur des millions de citoyens. Le scandale est énorme :en février 1974, Soljénitsyne est déchu de sa citoyenneté et expulsé de son pays : il se fixera d'abord en Suisse puis aux Etats-Unis.
A la chute de l'URSS, sa nationalité lui est restituée et il rentre en Russie, près de Moscou, où il vivra jusqu'à sa mort, survenue le 3 août 2008.

4ème de couverture

   En marge de ses grands romans, il y a des dizaines d'Ecrits politiques d'Alexandre Soljénitsyne. Ce recueil s'ouvre sur une lettre publique, qui est l'axe de son oeuvre, le moteur de sa vie pour résister, il faut commencer par se réformer soi-même.  Ce bref catéchisme du résistant fut rédigé en février 1974, à la veille de la seconde arrestation et de l'expulsion d'URSS de son auteur.

   S'ensuivent les Leçons de Février (1983), inspirées par la lecture d'une immense littérature sur la révolution de 1917 et par une amère constatation : la monarchie russe, tricentenaire et encore populaire en 1914, est tombée en trois jours. Faute de pouvoir penser vrai, parler vrai ?

   Pour terminer ce recueil, Deux révolutions : la française et la russe (1984), et une réflexion inédite en français, où Soljénitsyne compare le glissement vers mensonge et violence de ces deux révolutions. Quatre ans pour la française, suivis du despotisme bonapartiste, avant de repartir pour une deuxième circonvolution à l'identique. Sept mois pour la russe, puis une longue dictature bolchevique sur presque la moitié du globe.

   A l'occasion du centenaire de sa naissance et du dixième anniversaire de sa mort, ces trois textes nous aident à comprendre le cheminement de Soljénitsyne au travers du siècle des totalitarismes.

Fiche technique

Mot clé Communisme
Catégories Livres Histoire Etudes
Éditeur Fayard
Reliure Broché
Parution Novembre 2018
Nombre de pages 192
Hauteur 21.5
Largeur 13.5
Épaisseur 1.4
Poids 0.263 Kg

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Révolution et mensonge

Alexandre Soljénitsyne
Révolution et mensonge

Préface de Georges Nivat.

En marge de ses grands romans, il y a des dizaines d'Ecrits politiques d'Alexandre Soljénitsyne. Ce recueil s'ouvre sur une lettre publique...