Adieu Simone !

Les dernières heures du féminisme

Disponible sous peu

11,28 €

En savoir plus

ZOOM SUR TV LIBERTE du 17 juin 2016

PRESENT DU 15 AVRIL 2016 - Pierre Saint-Servant :

   Apportant ses munitions à une salutaire révolte de la féminité face au rouleau compresseur féministe, Gabrielle Cluzel signe un essai énergique à partager autour de soi comme un manifeste de bon sens pour les couples solides d’aujourd’hui… et de demain...


L'auteur : Gabrielle Cluzel
Gabrielle Cluzel est rédactrice en chef pour Boulevard Voltaire, elle scrute et analyse les mouvements politiques et culturels sans jamais donner sa langue au chat ! Sa chronique Sur le vif dans Famille Chrétienne enchante des milliers de lecteurs chaque semaine. Elle a récemment publié Méfiez-vous de la France bien élevée !

4ème de couverture

   "Je n'ai pas la prétention de faire une analyse depuis des siècles à travers le monde. De remonter à l'âge de pierre pour étudier la condition de la femme dans les grottes préhistoriques. Je veux seulement évoquer ce que je connais. Ce féminisme en mini-jupe, mutin comme une parisienne de Kiraz, que l'on trouvait sur les barricades de mai 68, devenu ce féminisme imposant et tyrannique, aux allures de rombières de Faisant, que l'on trouve à présent sur les ruines de mai 68.

   Une rombière acariâtre et autoritaire avec sa moitié, l'homme occidental, faible et maigrelet, qu'elle morigène toute la sainte journée et fait avancer tête baissée mais une rombière laxiste, aveugle et masochiste avec les enfants qu'en couchant avec l'amant de toujours, la gauche, elle a engendrée et réchauffée dans son sein : libération sexuelle, laxisme judiciaire et islam impérieux."

Fiche technique

Catégories Livres Sciences Politiques Famille Etudes Mariage
ÉditeurLe Centurion
ReliureBroché
Parution2016
Nombre de pages ou Durée140
Hauteur19
Largeur13.5

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Adieu Simone !

Gabrielle Cluzel
Adieu Simone !
Les dernières heures du féminisme