La Femme

Cours et conférences

La femme, appelée à chercher le chemin menant d'Eve à Marie, se voit assigner la mission particulière de rétablir " la nature féminine dans sa pureté ", dont " l'archétype" est la Vierge Marie.

Plus de détails

Disponible sous peu

45,50 €

En savoir plus

Au sommaire :

INTRODUCTION

TEXTES

  • La valeur spécifique de la femme et son importance pour la vie du peuple
  • L'éthos des professions féminines
  • Les fondements de l'éducation féminine
  • La destination de la femme
  • La vocation de l'homme et de la femme selon l'ordre de la nature et de la grâce
  • Vie chrétienne de la femme
  • L'art éducatif maternel
  • Les problèmes posés par l'éducation moderne des jeunes filles
  • La mission de la femme en tant que guide de la jeunesse sur le chemin de l'Eglise
  • La mission de la femme catholique diplômée de l'enseignement supérieur
  • La fondation théorique de l'éducation féminine

APPENDICES

  • Compte rendu critique de la conférence intitulée " L'éthos des professions féminines "
  • Compte rendu de la conférence intitulée Les fondements de l'éducation féminine ainsi que de la discussion, et correspondance
  • Compte rendu critique de la conférence intitulée La vocation de l'homme et de la femme selon l'ordre de la nature et de la grâce


L'auteur : Sainte Edith Stein
Edith Stein naquit à Breslau le 12 octobre 1891, dernière d’une famille de onze enfants. Ses parents, Siegfried et Augusta Stein- Courant, étaient des juifs pieux.
Edith faisant preuve de grands dons pour l’étude mais perdit sa foi juive vers l’âge de 15 ans... Un des évènements les plus importants de sa vie fut sa conversion au catholicisme, par suite de deux faits. D’abord Edith fut vivement touchée par l’attitude d’Anna, une de ses amies,devenue croyante quelques mois auparavant. A la suite de la mort de son mari, elle fit preuve d’une force intérieure incroyable. Edith écrira plus tard : ” Ce fut ma première rencontre avec la Croix, avec la force divine qu’elle donne à ceux qui la portent”.
Mais l’évènement décisif fut la lecture de l’autobiographie de sainte Thérèse d’Avilla. “Là est la vérité” murmure-t-elle après l’avoir lue. Elle découvre ce qu’elle a cherché depuis tant d’années. A 31 ans elle reçoit le baptême. Elle vit l’eucharistie quotidienne où elle trouve sa force. Au bout de quelques années, elle décide d’entrer au Carmel ; elle franchit la porte de clôture le 14 octobre 1933 à l’âge de 42 ans. Elle prend le nom de soeur Thérèse-Bénédicte de la Croix.
Devant la montée du nazisme elle ne veut pas faire courir de risque à sa communauté ; elle part au Carmel d’Echt où elle arrive le 31 décembre 1938. C’est là qu’elle écrit son dernier grand livre ” La science de la Croix”. Elle écrit également son testament qu’elle achève le 9 juin 1939, par ces mots : “Je demande au Seigneur qu’il accepte ma vie et ma mort, pour qu’il soit reconnu par les siens (…) et pour tous ceux que le Seigneur m’a donnés” . Elle reste à Echt jusqu’au 2 août 1942, jour où, avec sa soeur Rosa, elle fut arrêtée par la Gestapo et déportée pour mourir de faim, martyre à Auschwitz.
Le 1er mai 1987, la carmélite sœur Thérèse- Bénédicte de la Croix (Edith Stein) fut béatifiée par le pape Jean- Paul II à Cologne. Le 11 octobre 1998, elle fut canonisée par le même pape, Place Saint-Pierre à Rome.
En 1999, le pape nomma Edith Stein patronne de l’Europe.

Co-auteur(s) : Marie-Dominique Richard

4ème de couverture

   Les conférences et le cours magistral d'Edith Stein sur le thème de la femme datent des années trente et s'inscrivent dans le droit fil de ses préoccupations relatives à la personne humaine. Son propre vécu spirituel en tant que " moine heureux" dans le monde s'y profile en filigrane. Edith Stein traite ce sujet en tenant compte des nombreux problèmes qui se posaient alors et en s'attachant particulièrement à la question de l'éducation féminine, car son activité d'enseignant le lui avait permis de mesurer à quel point celle-ci s'accordait peu avec la spécificité féminine. 

   Cela la conduisit à mettre en évidence le fait qu'"aucune femme n'est uniquement femme, mais que chacune a sa spécificité et sa disposition individuelles au même titre que l'homme". En établissant sur un fondement chrétien le droit des femmes à l'instruction, à toutes les voies de formation ainsi qu'à l'exercice de toute profession, Edith Stein fraya la voie aux femmes catholiques luttant pour leur émancipation.

   Dans ses investigations sur la spécificité de l'homme et de la femme et sur leur destinée respective, Edith Stein recourt à la méthode phénoménologique, s'appuie sur les Écritures saintes et se réfère à saint Thomas d'Aquin. L'homme et la femme sont voués à remplir d'une façon propre leur double mission consistant d'une part à être à la ressemblance de Dieu, d'autre part à procréer et à éduquer une postérité. La femme est appelée à" chercher le chemin menant d'Ève à Marie" : elle se voit assigner la mission particulière de rétablir " la nature féminine dans sa pureté ", dont " l'archétype" est la Vierge- Marie.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Famille Spiritualité Education
ÉditeurLe Cerf
ReliureBroché
ParutionJanvier 2009
Nombre de pages509
Hauteur21.5
Largeur14.5
Épaisseur3.3
Poids0.685 Kg

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

La Femme

Sainte Edith Stein
La Femme
Cours et conférences

La femme, appelée à chercher le chemin menant d'Eve à Marie, se voit assigner la mission particulière de rétablir " la nature féminine dans sa pureté ", dont " l'archétype" est la Vierge Marie.