Le sens mystique de l'Apocalypse

Tout l’enseignement des Livres Saints ne tend qu’à un seul objet, conduire l’homme de cette terre ingrate, à sa vraie patrie, la Cité de Dieu. Mais en même temps il veut leur remettre en mémoire, que l’on ne peut parvenir à ce merveilleux séjour qu’en passant à travers des épreuves de toutes sortes.

   Apocalypse de saint Jean. Une autre lecture !

Plus de détails

Disponible chez l'éditeur
Délai de livraison sous 4 à 10 jours

18,01 €

En savoir plus

Au sommaire :

  • La réforme des Eglises
  • La cour céleste
  • Les trompettes
  • Assauts de l'enfer contre l'Eglise
  • Les châtiments des derniers temps
  • L'heure de la justice
  • La cité de Dieu

L'auteur : Dom Jean de Monléon
Né à Marseille le 9 mai 1890, aîné d'une famille de onze enfants. Licencié ès lettres, il fut officier de cavalerie durant la Grande Guerre. EN 1917 à Verdun alors que son escadron se trouvait dans une situation désespérée, il fit le voeu de se consacrer à Dieu s'il sortait vivant de la guerre. Après l'armistice, il se mit en quête d'accomplir son voeu et fixa son choix les bénédictins.
En 1919, il entra au prieuré d'Auteuil -qui devint en 1925 l'abbaye Sainte-Marie de Paris- et fit profession le 29 septembre 1921. Après ses études de théologie au séminaire Saint-Sulpice d'Issy-les-Moulineaux puis à l'Institut catholique de Paris, il fut ordonné prêtre le 19 septembre 1925. Remarqué pour son esprit religieux, la droiture de son jugement et sa puissance de travail, il fut un des piliers du monastère où il fut tour à tour sous-prieur, maître des novices et prieur.
Son ministère s'étendit largement au-delà du monastère, prêchant des retraites à des communautés religieuses, multipliant les conférences, s'adonnant à la direction des âmes.
Il fonda les Editions de la Source où furent publiés de 1936 à 1967 fruit de son enseignement dispensé aux novices et aux moines, et le fruit de ses travaux sur la Sainte Ecriture.
C'est dans ses monographies commentant le texte sacré et surtout dans son Histoire sainte qu'il mit en oeuvre son programme de retour à l'Ecriture Sainte et à sa conception traditionnelle opposée à une lecture trop humaine et stérile du texte saint.
A la fin d'une vie bien remplie de prière et de travaux pour l'édification des âmes, dom de Monléon rendit son âme à Dieu la nuit de Pâques du 19 avril 1981.

4ème de couverture

   L’Apocalypse est le dernier ouvrage du Nouveau Testament et donc de la Bible. Il ne faut pas se laisser intimider par le titre de ce « commentaire textuel d’après la tradition de Pères de l’Eglise ». L’auteur de l’Apocalypse est saint Jean.

   Dom de Monléon a publié cette étude en 1984. Elle a déjà été rééditée en 1996. Le mot « mystique » évoque naturellement le mystère de la religion, mais aussi celui de l’âme de chacun et l’auteur affirme dans ses premières lignes que son travail très minutieux et très précis n’a d’autre ambition que d’être un livre de lecture spirituelle. « Il s’adresse, écrit-il, non aux doctes, mais aux simples, et se propose en suivant le fil du récit de saint Jean, de leur parler de Dieu, de Jésus-Christ, des combats que doit soutenir l’Eglise militante – et chacun de nous avec elle – pour entrer un jour dans la gloire de l’Eglise triomphante. »

   Composé d’une manière très pédagogique, le commentaire est précédé des versets de saint Jean. Excellente explication d’un texte qui retrace, dans une grande fresque symbolique, lyrique, poétique, les agressions permanentes de l’Enfer contre l’œuvre de Dieu. Ouvrage qui indique comment déjouer les pièges de ces esprits mauvais qui ne cessent de dresser obstacles et barrages sur les voies du salut. Extraordinaires visions de saint Jean dont le savant bénédictin décrypte minutieusement le sens profond ! Il s’agit de mettre ou de remettre les âmes sur le chemin de la vie éternelle dont il nous entrouvre la porte sainte: invitation à l’apparition de l’Agneau, à découvrir la cour céleste et sa liturgie, à comprendre le sens des symboles, les anges qui sonnent de la trompette, la « Grande Courtisane », les pierres précieuses qui peuvent représenter Dieu, les effusions des sept coupes, le châtiment de Babylone.

   Dans le mystère de l’Eglise, voici la victoire du Christ sur l’Antéchrist et l’éternel châtiment du démon avant d’apercevoir la gloire de la Cité sainte et d’approcher de la vision béatifique, récompense éternelle des âmes purifiées, dans l’atmosphère de la charité qui est celle du Ciel, alors que la haine est celle de l’Enfer. Texte magnifique invitant à la contemplation de l’Agneau et à rencontrer « la femme revêtue du soleil ». Certes, il existe des menaces dans ce livre de saint Jean « pour faire sortir les hommes de leur incroyable engourdissement », mais le Fils de Dieu n’a cessé de tenter de faire comprendre aux hommes, trop souvent rétifs, qu’il veut que le dernier mot ne soit pas à la Justice, mais à l’Amour.

   Appel du Christ à l’intelligence et à la générosité des âmes pour qu’elles estiment le prix de sa Passion qui a racheté la faute d’Adam, appel à prendre la voie amoureuse du salut, ce chemin de lumière qui mène à la Jérusalem céleste.

 

Fiche technique

Mot clé Bibles
Catégories Livres Religion Ecriture Sainte
ÉditeurNouvelles Editions Latines
SélectionBibles
ReliureBroché
Parution1996
Nombre de pages ou Durée400
Hauteur22.5
Largeur14

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le sens mystique de l'Apocalypse

Dom Jean de Monléon
Le sens mystique de l'Apocalypse

Tout l’enseignement des Livres Saints ne tend qu’à un seul objet, conduire l’homme de cette terre ingrate, à sa vraie patrie, la Cité de Dieu. Mais en même temps il veut leur remettre en mémoire, que l’on ne peut parvenir à ce merveilleux séjour qu’en passant à travers des épreuves de toutes sortes.

   Apocalypse de saint Jean. Une autre lecture !