Et Dieu fit le dimanche

Nouvelles

En stock (1)

17,54 €

En savoir plus

Lu sur La NEF, N°239 juillet-août 2012

..." Walter Macken est avant tout un formidable narrateur doublé d'un fin psychologue. Il sait d'emblée créer une atmosphère prenante et toutes ses histoires sont d'une rare fluidité, sans effet de style, mais toujours captivantes. Car outre l'action qui n'est jamais absente, ses personnages ont une épaisseur humaine qui leur confère une réelle crédibilité. Il décrit la nature humaine telle qu'elle est, prenant en compte le poids du péché, non sans souligner le besoin de fraternité, la difficulté du pardon et finalement la voie toujours possile de la rédemption : c'est en ce sens qu'il est un écrivain profondément chrétien.

Profitez de l'été pour lire Macken, vous ne le regretterez pas."

Christophe Geffroy


Ces histoires sont des histoires d’amour ; mais pas de cet amour des gens de la ville qui se donne à voir et à entendre.

C’est celui des petites gens, des paysans à la casquette vissée sur le crâne qui ne songeraient jamais à manifester leur affection en public. Mais, que le regard du témoin se détourne, et voilà la grosse main qui caresse la tête du chien voué à la mort. Que les oreilles étrangères s’éloignent et les mots rares et simples sont adressés à l’être aimé.

Et Dieu fit le dimanche… est une œuvre de pure tendresse et de pudeur.


L'auteur : Walter Macken
WALTER MACKEN né à Galway 1913 - 1967
À l’âge de dix-sept ans, il commença une carrière d’acteur au Taibhdhearc, le théâtre irlandophone de Galway. C’est là qu’il fit ses premières armes, non seulement d’acteur mais également d’auteur dramatique. Dans les années quarante et cinquante, il connut le succès sur la scène du théâtre de l’Abbaye à Dublin, ainsi qu’aux États-Unis. On lui doit de nombreux romans et nouvelles qui font de Walter Macken l’un des auteurs les plus lus en Irlande. Il mourut en 1967 dans sa ville natale.

Co-auteur(s) : Traduit de l'anglais par Jean Brihault

4ème de couverture

Et Dieu fit le Dimanche… est un recueil de nouvelles, d’histoires courtes serait-on tenté de dire en reprenant le terme utilisé en anglais.

Ces récits que l’on entend plus qu’on ne les lit, mettent en scène des personnages à la fois ordinaires et hors du commun.

Ce sont des pêcheurs, des policiers, des paysans, des hommes et des femmes du petit peuple de l’Ouest de l’Irlande. Le plus marquant de tous est sans doute Solo, ce curé athlétique aux prises avec la superstition, la vertu mal placée et les éléments déchaînés.

L’Ouest irlandais et ses habitants occupent donc une place privilégiée dans l’œuvre de Macken et la ville de Galway, sur la côte Atlantique, a servi de cadre à ses deux premières pièces ainsi qu’à son plus célèbre roman, Rain on the Wind, publié en 1950.

Fiche technique

Catégories Livres Littérature - Art - Musique Divers
ÉditeurTerre de Brume
ParutionAvril 1997
Nombre de pages ou Durée192
Hauteur24
Largeur14
Poids0.290 kg

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Et Dieu fit le dimanche

Walter Macken
Et Dieu fit le dimanche
Nouvelles