Inigo

Portrait Ignace de Loyola

Un portrait bref et acéré - Ignace de Loyola

Plus de détails

En stock (1)

5,97 €

En savoir plus

   MOUVEMENT CATHOLIQUE DES FAMILLES :

   François Sureau signe certainement dans ce « portrait », l’un de ses ouvrages, à la fois le plus original et le plus personnel. Elevé, comme beaucoup d’hommes de sa génération, chez les Jésuites, l’auteur se trouve très jeune confronté à la figure du fondateur de la Compagnie de Jésus : saint Ignace de Loyola. Mais les temps de tourmente des années soixante ne lui permettent pas de trouver un Jésuite capable de lui faire découvrir la vérité de saint Ignace. Plus de quarante après, voici qu’il livre au lecteur sa découverte personnelle de cette grande figure de sainteté catholique. Et ce qui intéresse l’auteur, ce n’est pas tant de retracer la vie d’Ignace, Inigo en Basque, que d’essayer de pénétrer dans l’âme et le cœur du jeune homme au moment où il va décider de consacrer toutes ses forces au seul roi capable de la combler : le Christ.

   Sureau va donc tenter de se mettre à la place d’Inigo pour retracer au lecteur le combat intérieur de cette âme, au moment où elle va donner toute sa vie au Christ. S’appuyant à la fois sur les données historiques et les écrits de la Compagnie, nous suivons Inigo depuis la veille du siège de Pampelune jusqu’à son détachement du monde. Le récit introspectif reste vivant et n’écarte aucune difficulté. Inigo apparaît alors très humain, connaissant les mêmes combats et les mêmes tentations que tout être humain. Son " fiat " sera le résultat d’un combat spirituel « aussi brutal que la bataille d’hommes " (Rimbaud).

   Parmi les nombreux mérites de ce bel ouvrage, il faut souligner ce souci de Sureau de bien montrer que la sainteté n’est pas une négation de la nature humaine : chacun doit sanctifier cette nature et ce tempérament que Dieu lui a donnés. " Par bien des côtés, l’appel de Dieu n’a pas contredit cette nature, mais l’a poussée, en la purifiant, à son point d’aboutissement " (p. 144). Voilà une vérité que ne contredirait pas le saint dominicain Thomas d’Aquin.

   La langue littéraire et les réflexions profondes donneront à tous de quoi réfléchir dans la beauté d’un ouvrage qu’il sera facile de lire dès 15 ans.


L'auteur : François Sureau
François Sureau est né en 1957. Ancien membre du Conseil d'État, il est aujourd'hui avocat à Paris. Écrivain, il est l'auteur de dix livres aux Éditions Gallimard.

4ème de couverture

   "J'ai longtemps détesté Ignace de Loyola, lui trouvant l'air d'un égaré baigné de larmes. nous appelant sans discrétion aux sacrifices qu'une imagination médiévale lui faisait concevoir. Je n'aimais ni sa phrase, ni ses deux étendards, ni son passé de soldat ni son avenir de général du pape, ni son visage au front étroit et fuyant. Son militarisme m'écœurait, tout comme ses règles et ses disciplines et les mille arguties de sa correspondance. Je ne voyais pas comment le même homme qui avait voulu, selon la tradition orientale, devenir "fou pour le Christ'', et méprisé. pouvait dans ses lettres peser à ce point le pour et le contre et composer avec les puissants".

   En un portrait bref et acéré, François Sureau fait céder l'image trop lisse d'un homme auquel les livres pieux sont impuissants à rendre justice.

Fiche technique

Catégories Livres Littérature - Art - Musique Divers
ÉditeurGallimard Folio
ReliureBroché
ParutionAoût 2019
Nombre de pages178
Hauteur18
Largeur11
Épaisseur1

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Inigo

François Sureau
Inigo
Portrait Ignace de Loyola

Un portrait bref et acéré - Ignace de Loyola