L'Homme qui plantait des arbres

Illustrations d'Olivier Desvaux.

Plus de détails

En réapprovisionnement
Expédition sous 4 à 10 jours

14,12 €

En savoir plus

   CHOUETTE UN LIVRE, Anne-Laure Blanc, 2018 : lire l'article en entier

   Il est rare qu’un des grands textes de notre littérature soit si souvent illustré pour la jeunesse – et de manière si diverse -, signe qu’il est vraiment porteur de sens. Olivier Desvaux a parcouru la Haute Provence, chevalet sur le dos. Ses couleurs vibrent sous le soleil provençal avec une extraordinaire justesse de ton, on entend souffler le vent et le parfum des lavandes n’est pas loin… Jean Giono précisait aussi que c’était le texte dont il était le plus fier. Au-delà du discours écologique, une réflexion profonde et un style incomparable.

    COUP DE COEUR - 123 LOISIRS, Valérie d'Aubigny, août 2021 : lire l'article en entier

   Comme est fructueuse et porteuse de sens la rencontre fictive entre Jean Giono, alors jeune homme au seuil de la guerre de 14 et Elzéard Bouffier, un berger amoureux de la nature qui s'est donné pour mission de planter un arbre par jour dans son vallon provençal. Merveille de la création, travail humble de l'homme à son service...

   Des années plus tard, la terre fait rejaillir les sources et redonne l'hospitalité à toute une vie mystérieuse. Et pendant tout ce temps-là, la guerre a fait rage et rempli son office destructeur. Cette merveilleuse parabole illustre la promesse de la vie renaissant dans un monde défiguré et désolé par deux guerres mondiales.

   Elle mérite d'être partagée entre générations et se prête admirablement à une lecture à voix haute en famille ou en classe. La sagesse et la poésie du texte admirable de Giono sont en symbiose totale avec les illustrations d'Olivier Desvaux qui cultive un grand talent pour suggérer la lumière et la vie. Recommandé pour le cycle 3. A partir de 9-10 ans et pour toute la vie !


L'auteur : Jean Giono
Né le 30 mars 1895 à Manosque en Haute-Provence. Son père, italien d'origine, était cordonnier, sa mère, repasseuse. Après des études secondaires au collège de sa ville natale, il devient employé de banque jusqu'à la guerre de 1914, qu'il traverse comme simple soldat. En 1919, il retourne à la banque. En 1920, il épouse une amie d'enfance, Élise. Ils auront deux filles, Aline et Sylvie. Lorsqu'en 1930 la banque qui l'emploie ferme sa succursale de Manosque et lui offre une situation ailleurs, il choisit de rester dans sa ville, et de quitter tout à fait la banque pour la littérature. Il fut aussi historien et scénariste.
Dans l'oeuvre de Giono, la nature tient une grande place. Il a toujours aimé les arbres. Quand il était petit, il allait se promener en compagnie de son père. Tous deux emportaient dans leurs poches des glands qu'ils plantaient dans la terre à l'aide de leur canne, en espérant qu'ils deviendraient de superbes chênes. Jean Giono est mort le 9 octobre 1970.

4ème de couverture

   En Provence, dans une région aride et sauvage, un berger solitaire plante des arbres, des milliers d'arbres. Au fil des ans, les collines autrefois nues reverdissent et les villages désertés reprennent vie. Voici l'histoire d'Elzéard Bouffier, le silencieux, l'obstiné, celui qui réconcilie l'homme et la nature.

   Un portrait émouvant et un hymne à la nature qui a fait le tour du monde., illuminé ici par la peinture d'Olivier Desvaux.

Fiche technique

Catégories Livres Jeunesse De 8 à 12 ans
ÉditeurGallimard Jeunesse
ReliureAlbum relié
ParutionNouvelle édition de 2018
Nombre de pages64
Hauteur28
Largeur21
Épaisseur1.3
Poids0.532 kg

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

L'Homme qui plantait des arbres

Jean Giono
L'Homme qui plantait des arbres

Illustrations d'Olivier Desvaux.