L'Auberge de l'Ange gardien

Disponible sous peu

18,86 €

En savoir plus

Pour ce nouveau titre, ce sont les illustrations de J. Gouppy, qui viennent apporter la note colorée de ce texte intégral. Très mystérieux, cet artiste (homme ou femme, on ne sait) est contemporain de Manon Iessel avec qui il a travaillé à la Semaine de Suzette. Sa production est surtout abondante en images pieuses pour enfants, avec une ligne souple et déliée et des couleurs franches et vives, souvent rehaussée d’une dorure.

Texte intégral.


L'auteur : Comtesse de Ségur
Née à Saint-Petersbourg, Sophie Rostopchine (1799-1874), devenue comtesse de Ségur, doit sa renommée exceptionnelle à la production de près d'une trentaine d'ouvrages, contes et romans. Les Petites Filles modèles, Les Malheurs de Sophie. Mémoires d'un âne, Un bon petit diable et bien d'autres ont été lus par des millions d'enfants et de jeunes adolescents dans le monde.

4ème de couverture

L’Auberge de l’Ange gardien paraît en 1863, soit un an après Les Misérables de Victor Hugo. La Comtesse écrit également peu de temps après la fin de la Guerre de Crimée.

Le zouave Moutier recueille deux enfants abandonnés et les confie aux soins maternels de Mme Blidot, aubergiste normande, et de sa jeune sœur Elfy. À la différence de la plupart des autres titres, ce n’est pas un personnage qui tient le rôle central mais l’Auberge qui sert de décor à ce roman mené comme une pièce de théâtre, une sorte de « comédie humaine » adaptée aux jeunes lecteurs. La figure du zouave, comme celle du gendarme, est chère à la Comtesse. C’est un sauveur qui par ses interventions pour secourir les enfants, le général Dourakine et le pauvre Torchonnet et par ses récits de guerre apporte action et intrigue à l’histoire. Elfy, comme le suggère son prénom, est la fée du logis, celle qui apporte fantaisie et joie pour contrebalancer la grave et raisonnable Mme Blidot. Quant au général Dourakine, vrai metteur en scène d’un mariage mémorable, sa personnalité volubile et envahissante nous laisse espérer une suite russe à l’histoire. Tous les autres personnages qui gravitent autour de l’Auberge, le curé, le notaire, le méchant Bournier, les voyageurs de passage, nous dressent le portrait non dénué d’humour de la société villageoise du Second Empire.

Fiche technique

Catégories Livres Jeunesse De 8 à 12 ans
ÉditeurLe Triomphe
Âge conseilléÀ partir de 8 ans
ReliureAlbum relié, cousu
Parution2015
Nombre de pages ou Durée160
Hauteur22.5
Largeur19.5

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

L'Auberge de l'Ange gardien

Comtesse de Ségur
L'Auberge de l'Ange gardien